Coronavirus : Il y a un an, Wuhan devenait la première ville confinée dans le monde

DIAPORAMA Retour, en images, dans l'épicentre de l'épidémie en Chine

O.J. avec AFP
— 
Des hommes en combinaison de protection passent devant la gare de Hankou à la veille de la reprise du trafic à Wuhan, dans la province du Hubei, dans le centre de la Chine, le 7 avril 2020.
Des hommes en combinaison de protection passent devant la gare de Hankou à la veille de la reprise du trafic à Wuhan, dans la province du Hubei, dans le centre de la Chine, le 7 avril 2020. — NG HAN GUAN/AP/SIPA

Elle avait des allures de ville fantôme et ses habitants étaient pris de panique : Wuhan, remise du traumatisme du Covid-19, marquait le 23 janvier 2021, le premier anniversaire de son confinement, alors que le coronavirus ravage désormais le reste du globe. L'immense métropole du centre de la Chine a été fin 2019 la première ville du monde frappée par ce qui n'était alors qu'un mystérieux virus tueur. Et le 23 janvier 2020, alors que le bilan officiel faisait état de 17 morts, le pouvoir communiste ordonnait la mise sous cloche de la ville pour stopper l'épidémie.

A Wuhan, la décision, annoncée en pleine nuit, avait pris par surprise 11 millions d'habitants. Gares et aéroports fermés, routes bloquées, transports à l'arrêt et commerces cadenassés... des images qui nous sont maintenant familières, donnaient au monde le signal qu'une grave épidémie menaçait. Un an après, la pandémie a fait plus de deux millions de morts dans le monde.


Réalisation : Olivier JUSZCZAK

  • Des barrières bloquent l'accès à la gare fermée de Hankou à Wuhan, dans la province du Hubei en Chine centrale, le 23 janvier 2020.
    Des barrières bloquent l'accès à la gare fermée de Hankou à Wuhan, dans la province du Hubei en Chine centrale, le 23 janvier 2020. — CHINATOPIX/AP/SIPA

    Elle avait des allures de ville fantôme et ses habitants étaient pris de panique : Wuhan, remise du traumatisme du Covid-19, marquait le 23 janvier 2021, le premier anniversaire de son confinement, alors que le coronavirus ravage désormais le reste du globe. Gares et aéroports fermés, routes bloquées, transports à l'arrêt et commerces cadenassés, retour en images dans la ville où tout a commencé il y a un an.

  • 25 janvier 2020, une ambulance traverse un pont presque vide à Wuhan, dans la province du Hubei en Chine centrale.
    25 janvier 2020, une ambulance traverse un pont presque vide à Wuhan, dans la province du Hubei en Chine centrale. — CHINATOPIX/AP/SIPA

    Le 23 janvier 2020, alors que le bilan officiel faisait état de 17 morts, le pouvoir communiste ordonnait la mise sous cloche de la ville pour stopper l'épidémie.

  • Un motocycliste traverse un pont à Wuhan, dans la province du Hubei, dans le centre de la Chine, le 25 janvier 2020.
    Un motocycliste traverse un pont à Wuhan, dans la province du Hubei, dans le centre de la Chine, le 25 janvier 2020. — CHINATOPIX/AP/SIPA

    A Wuhan, la décision, annoncée en pleine nuit, avait pris par surprise 11 millions d'habitants.

  • 26 janvier 2020, une ambulance roule dans une rue de Wuhan, dans la province du Hubei en Chine centrale.
    26 janvier 2020, une ambulance roule dans une rue de Wuhan, dans la province du Hubei en Chine centrale. — CHINATOPIX/AP/SIPA

    La nouvelle donnait au monde le signal qu'une grave épidémie menaçait.

  • Une photo aérienne prise le 27 janvier 2020 montre le pont au-dessus du fleuve Yangtze à Wuhan, dans la province du Hubei en Chine centrale.
    Une photo aérienne prise le 27 janvier 2020 montre le pont au-dessus du fleuve Yangtze à Wuhan, dans la province du Hubei en Chine centrale. — CHENG MIN/CHINE NOUVELLE/SIPA

    Pendant 76 jours, Wuhan va se retrouver coupée du monde, avec des habitants terrés chez eux par peur du virus et des hôpitaux submergés de malades.

  • 28 janvier 2020, un homme vaporise un désinfectant le long d'un chemin à Wuhan, dans la province du Hubei en Chine centrale.
    28 janvier 2020, un homme vaporise un désinfectant le long d'un chemin à Wuhan, dans la province du Hubei en Chine centrale. — AREK RATAJ/AP/SIPA

    Le premier décès officiel recensé en Chine fut un homme de 61 ans qui avait pour habitude de faire ses courses dans un marché de Wuhan où sont vendus des animaux sauvages.

  • Une photo aérienne prise le 27 janvier 2020 montre la route Zhongshan dans le district de Hankou à Wuhan, dans la province du Hubei en Chine centrale.
    Une photo aérienne prise le 27 janvier 2020 montre la route Zhongshan dans le district de Hankou à Wuhan, dans la province du Hubei en Chine centrale. — CHENG MIN/CHINE NOUVELLE/SIPA

    Maintenant familières, les images de ville fantôme impressionnaient le monde entier.

  • Une photo aérienne prise le 26 janvier 2020 montre un boulevard au bord de la rivière à Wuhan, dans la province du Hubei en Chine centrale.
    Une photo aérienne prise le 26 janvier 2020 montre un boulevard au bord de la rivière à Wuhan, dans la province du Hubei en Chine centrale. — XIONG QI/CHINE NOUVELLE/SIPA

    Aujourd'hui, la plupart des grandes villes du monde ont connu, ou connaissent, une situation identique.

  • Le chantier de construction d'un hôpital de campagne à Wuhan, dans la province du Hubei en Chine centrale, le 24 janvier 2020.
    Le chantier de construction d'un hôpital de campagne à Wuhan, dans la province du Hubei en Chine centrale, le 24 janvier 2020. — CHINATOPIX/AP/SIPA

    On se souvient des images de la construction d'un hôpital de 1.000 lits pour accueillir les personnes atteintes par le coronavirus.

  • Une photo aérienne prise le 2 février 2020 montre l'hôpital en construction à Wuhan, dans la province du Hubei en Chine centrale.
    Une photo aérienne prise le 2 février 2020 montre l'hôpital en construction à Wuhan, dans la province du Hubei en Chine centrale. — CHENG MIN/CHINE NOUVELLE/SIPA

    La ville avait réussi la prouesse d'édifier l'hôpital d'une surface médicalisée de 34.000 mètres carrés en dix jours.

  • Des hommes en combinaison de protection passent devant la gare de Hankou à la veille de la reprise du trafic à Wuhan, dans la province du Hubei, dans le centre de la Chine, le 7 avril 2020.
    Des hommes en combinaison de protection passent devant la gare de Hankou à la veille de la reprise du trafic à Wuhan, dans la province du Hubei, dans le centre de la Chine, le 7 avril 2020. — NG HAN GUAN/AP/SIPA

    Epicentre de l'épidémie, la ville apparaît aujourd'hui comme un havre de paix sanitaire, au regard du reste du monde.

  • Une photo prise le 8 avril 2020 montre des trains à grande vitesse se préparant à fonctionner dans la gare de Wuhan, capitale de la province du Hubei en Chine.
    Une photo prise le 8 avril 2020 montre des trains à grande vitesse se préparant à fonctionner dans la gare de Wuhan, capitale de la province du Hubei en Chine. — XIAO YIJIU/CHINE NOUVELLE/SIPA

    Aujourd'hui, l’épidémie a fait 2.107.903 morts et contaminé plus de 98 millions de personnes dans le monde, selon un comptage de l'AFP. L'Europe et l'Amérique du Nord concentrent les deux tiers des nouvelles contaminations.

Retourner en haut de la page