Nicolas Sarkozy

— 

Entre un ministre de l'Intérieur en fonction Nicolas Sarkozy, qui promet "sanctions" ou "plaintes", et Jean-Louis Debré en poste à l'époque, muet lundi, les accusations de tortures portées contre la police antiterroriste de 1995 ont "stupéfié" l'institution policière.
Entre un ministre de l'Intérieur en fonction Nicolas Sarkozy, qui promet "sanctions" ou "plaintes", et Jean-Louis Debré en poste à l'époque, muet lundi, les accusations de tortures portées contre la police antiterroriste de 1995 ont "stupéfié" l'institution policière. — Jacques Demarthon AFP/Archives

Pensez-vous que Nicolas Sarkozy a les moyens de conquérir l'Elysée ?