Pour ou contre la suppression de 15000 emplois de fonctionnaires?

— 

Près de six fonctionnaires sur dix (59%) estiment qu'il est "urgent de réformer le fonctionnement de l'Etat et du secteur public", contre 39% d'un avis contraire et 2% sans opinion, selon un sondage TNS-Sofres publié lundi dans Le Parisien-Aujourd'hui en France.
Près de six fonctionnaires sur dix (59%) estiment qu'il est "urgent de réformer le fonctionnement de l'Etat et du secteur public", contre 39% d'un avis contraire et 2% sans opinion, selon un sondage TNS-Sofres publié lundi dans Le Parisien-Aujourd'hui en France. — Jean-Pierre Muller AFP/Archives

Matignon a annoncé lundi la suppression de 15000 postes dans la fonction publique. Ce non-renouvellement des départs à la retraite marque le début des attributions de budgets pour 2007. La Défense, les Transports et les Finances verront leurs crédits sévèrement revus à la baisse. Mais c'est l'Education nationale qui sera le ministère le plus touché avec une amputation de son budget de près de 300 millions d'euros.

Selon vous, ces mesures sont-elles efficaces pour lutter contre l’endettement de l’Etat ?