Le prix des cigarettes baisse, l'Etat veut augmenter les taxes, c'est normal?

DEBAT La ministre de la Santé va contre-attaquer à la rentrée...

C.C. avec AFP

— 

A.DUCLOS / SIPA

Les fumeurs de Rothmans, Lucky Strike et Drum vont pouvoir faire de petites économies cet été: leurs paquets coûtent, depuis ce lundi, de 20 à 25 centimes moins chers. «Scandalisée» par cette baisse, pourtant prévue depuis plusieurs mois selon le groupe British American Tobacco, la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a promis de dégainer une nouvelle augmentation des taxes sur le tabac dans la prochaine loi de finances, examinée à la rentrée.

Une «stratégie idéale» pour «mettre la ministre de la Santé en colère»

Egalement en colère, le pneumologue Bertrand Dautzenberg, président de l'Office français de prévention du tabagisme (OFT), a souligné que la baisse des prix du tabac s'adressait «non pas aux consommateurs réguliers accrochés à leur marque», mais aux jeunes consommateurs, «pas encore ancrés dans leurs habitudes». Il préconise ainsi une augmentation de la taxe d’accise (la même que pour l’alcool et le pétrole) sur le tabac.

Par ailleurs, la nouvelle n’enchante pas non plus les buralistes qui craignent le retour de bâton de la part de l’Etat. Le président de la Confédération des buralistes, Pascal Montredon, a estimé ce lundi que la baisse du prix de quelques paquets de cigarettes était la «stratégie idéale» pour «mettre la ministre de la Santé en colère».

Et vous, qu’en pensez-vous? L’Etat a-t-il raison d’augmenter les taxes quand les marques de cigarettes baissent leurs prix?