Grippe A (H1N1): racontez votre vaccination

VOS TEMOIGNAGES Alors que les files d'attente durent plusieurs heures et que lycéens et collégiens sont appelés, vos récits...

Paul Ackermann

— 

La vaccination contre la grippe H1N1 pour le grand public, gratuite et non obligatoire, a commencé ce jeudi dans 1.060 centres de vaccination spécialement mis en place dans toute la France.
La vaccination contre la grippe H1N1 pour le grand public, gratuite et non obligatoire, a commencé ce jeudi dans 1.060 centres de vaccination spécialement mis en place dans toute la France. — P. SAURA/20MINUTES

Cette fois, la vaccination contre la grippe A, c'est vraiment parti. Après les femmes enceintes et les bébés, c'est aux lycéens et collégiens d'être convoqués.

Dans les lieux réquisitionnés, les files d'attente peuvent durer plusieurs heures (la fréquentation des centres de vaccination a été multipliée par sept en moins d'une semaine, selon Roselyne Bachelot). Plusieurs personnes se sont faites piéger par les horaires d'ouverture et les heures de pointe. Mitch, dans les commentaires ci-dessous, se veut rassurant: «Tout s'est passé en 1h30, le lendemain un peu de température, pendant 24h. Pas de quoi s'affoler.»
 
De son côté, BigCat témoigne: «Je me suis fait vacciner le 19 novembre à Paris dans le 14e. Une dizaine de personnes avant moi, une autre dizaine après moi. Pas de ticket pour l'ordre de passage, on doit donc surveiller pour savoir après qui passer. Rapide discussion avec le médecin qui rappelle les effets secondaires par ordre de gravité et qui annonce qu'après l'injection il faut attendre un quart d'heure avant de repartir: “Si vous avez un malaise je vous ranimerai”, dit-il. Très rassurant! Puis passage dans une sorte de cabine en carton, des jeunes femmes, élèves infirmières j'imagine, rigolent entre elles. Pas de gants, pas de blouses, juste un gilet rouge. Le vaccin est déjà dans la seringue, l'enveloppe stérile déjà ouverte, je m'en étonne auprès d'elles. Réponse: "On prépare les dix doses en une fois, cela peut rester trois heures hors du froid". Donc les seringues ouvertes peuvent rester là 3 heures à la chaleur ambiante. Injection, un peu douloureuse. Ensuite l'infirmière prend un petit pansement, avant de l'ouvrir, il tombe à terre, et avant que j'ai eu le temps de réagir, elle le ramasse et le colle sur mon bras. Je n'ai pas osé protester, je l'ai regretté. Effets secondaires: une bonne douleur au bras, une bosse rouge et chaude, un peu fatigué pendant 48 heures. Cinq jours après, l'induration rouge n'a pas entièrement disparue et est toujours sensible. Malgré tout je suis content de m'être fait vacciner car je fais partie des personnes à risque et je ferai la deuxième injection dans 3 semaines.»
 
Alice quant à elle, bien que non prioritaire, s'est rendue au centre de vaccination de son quartier à Paris. «Celui-ci n'étant pas très loin de mon domicile, j'ai tenté ma chance. On m'a remis un bon, un petit questionnaire à remplir, j'ai patienté 25 à 30 minutes avant d'être reçue par un médecin puis de me faire administrer la fameuse piqûre. En tout, cela m'a pris une heure (trajet compris).»
 
Et vous, vous êtes-vous fait vacciner? Racontez votre propre histoire, ci-dessous, dans les commentaires...