Racontez vos histoires de cambriolage

TEMOIGNAGE Vos réactions aux chiffres inquiétants du ministère...

Paul Ackermann

— 

Cambriolage
Cambriolage — dr

Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux a annoncé mercredi la création de «cellules anti-cambriolages» et le recrutement de 4.320 policiers et gendarmes d'ici la fin de l'année. Ces cellules seront constituées «au niveau des bassins de délinquance, des départements ou des régions, sur tout le territoire».

En un an, les vols par effraction ont effectivement augmenté de 4,9% et ceux visant les résidences principales ont bondi de 12%. Des chiffres qui inquiète le gouvernement. Nous vous avons demandé si de tels désagréments vous étaient déjà arrivé. Et Raslebol77 a répondu ainsi: «Il y a quelques années, j'habitais un lotissement tout neuf dans le Val d'Oise. Un de mes voisins se fait cambrioler et voler sa moto, quinze jours plus tard, il voit des jeunes utiliser sa moto dans une cité voisine, il va voir la police qui lui dit: "Le mieux que vous ayez a faire, si vous tenez à la moto, c'est d'aller voir les jeunes et négocier son rachat avec eux"». Une semaine après son cambriolage, c'est moi qui ai été cambriolé (bijoux, photos et hi-fi) puis, au bout de trois mois, 45 % du lotissement avait eu de la visite.»
 
De son côté, Justanbul raconte ceci: «Dans ma chambre en résidence universitaire, j'avais enlevé le lit pour mettre une mezzanine et gagner un peu de place. Je dors, donc, et je me fais réveiller en pleine nuit par un bruit énorme. Moi, je suis complètement endormi, je passe la tête par dessus le rebord de ma mezzanine et là, vu du dessus, je vois deux gars dans ma chambre avec des casquettes. J'aurais bien voulu descendre et leur courir après mais j'étais tout nu. Alors j'émerge et je regarde ma chambre. J'avais tout, ils n'avaient rien pris.»
 
«Alors que j'étais parti faire une course d'une demi-heure, écrit Obkos, des types sont rentrés chez moi et m'ont dérobé des bijoux. Lorsque je suis arrivé, ils étaient encore là et se sont enfuis en sautant du premier étage. Dans leur fuite, ils ont oublié l'outil qui leur a permis de pénétrer dans mon domicile: un tournevis!» Et Aristide71 d'ajouter: «Ma mère a eu à subir une vague de cambriolages il y a quelques années, tout comme mes grands-parents et d'autres personnes habitant le même quartier. La première fois, les individus ont été interpellés et arrêtés, mais les cambriolages ont continué pendant plusieurs semaines pour se terminer aussi subitement qu'ils avaient commencé, sans que pour cela d'autres personnes aient été arrêtés.»
 
Et de votre côté, avez-vous l'impression que les cambriolages augmentent? De tels désagréments ont-ils eu lieu dans votre entourage? Ou avez-vous été cambriolé dernièrement vous-même? Si oui, quels étaient les objets volés et les méthodes employées?
 
Témoignez ci-dessous, dans les commentaires...