Quelle plaque d'immatriculation allez-vous choisir?

DEBAT A partir de mercredi, toute voiture ou moto neuve sera équipée du nouveau système d'immatriculation...

Avec agence

— 

Un décret et deux arrêtés parus mercredi au Journal officiel précisent les modalités techniques des nouvelles plaques d'immatriculation qui entreront en service à partir du 15 avril pour les véhicules neufs.
Un décret et deux arrêtés parus mercredi au Journal officiel précisent les modalités techniques des nouvelles plaques d'immatriculation qui entreront en service à partir du 15 avril pour les véhicules neufs. — Francis Nallier AFP

Adieu «111 AAA 75», bienvenue «AA -111- AA»: les nouvelles plaques minéralogiques entrent en vigueur ce mercredi pour toute voiture ou moto neuve, avec l'installation du Système d'immatriculation des véhicules (SIV) attribuant un numéro «à vie» au véhicule concerné.

Ces plaques, constituées de trois blocs de deux lettres, trois chiffres deux lettres, séparés par un tiret, en caractères noirs sur fond blanc exclusivement, comportent, à gauche, la lettre "F" pour France surmontée du logo de l'Union européenne. A droite, figure un numéro de département sous le logo de sa région.

Le choix du département libre

La liberté a été laissée à chaque automobiliste de choisir le département qu'il souhaite afficher sur la plaque de son véhicule, indépendamment de son lieu de résidence, pour tenir compte de celui «avec lequel il ressent les attaches les plus fortes», selon la ministre. Ainsi, un habitant de Paris d'origine corse pourra conduire une voiture dont l'immatriculation sera suivie de «2A» ou «2B» sous la tête de Maure au front bandé.

Autre liberté, sur ce point, si un automobiliste décide, au fil du temps, de supprimer son identifiant régional ou d'en changer pour un autre, il pourra le faire autant de fois qu'il le souhaite: l'identifiant ne figure ni sur la carte grise ni au fichier national des immatriculations créé en même temps que le SIV.

«Changer en fonction de son humeur»

Alors, êtes-vous prêt, comme 39% des Français (selon une enquête en ligne menée sur ChoisirSaVoiture.com), à changer de département? Dans les commentaires, certains regrettent la rigidité de l'ancien système. Ainsi, Cobralito écrit ceci: «Et si demain, je vois mes voisins rouler avec des plaques aux logos différents de notre département, je les trouverais un peu lourdingue! Moi, je continuerai d'afficher le département où je vis.» Les autres préfèrent en rire, comme PP22: «Pour faire plaisir à ma petite femme je prendrai le 22 [Côtes d’Armor] de sa chère Bretagne qu'elle a quittée en 1977... Pourtant à Toulouse nous sommes les automobilistes les mieux habillés car nous sommes toujours sur notre 31 [Haute-Garonne] et j'aime bien ma ville.» Certains vont encore plus loin dans le délire, comme Nilslof: «Je suis en train de développer un système de plaque d'immatriculation où l'encart du numéro de département sera un écran numérique dans lequel on pourra changer le numéro en fonction de son humeur, ou d'autres paramètres. Tiens, aujourd'hui, j'ai envie de crêpes, je vais mettre le 29 [Finistère]. Tiens, aujourd'hui, je me ferais bien une bonne baguette rillettes suivie d'un calendos le tout arrosé par du calva, je programme le 14 [Calvados].»

Pratique


Les formalités d'immatriculation seront faites par le concessionnaire vendeur, et non plus par les préfectures qui n'auront plus de stocks de cartes grises vierges, limitant ainsi considérablement les risques de vol. A l'achat du véhicule, le professionnel se connectera directement au SIV qui délivrera aussitôt le numéro définitif et un «certificat provisoire d'immatriculation» valable un mois. La carte grise parviendra à l'automobiliste en un maximum d'une semaine, supprimant les immatriculations provisoires en «WWW».

Et vous, quel numéro de département allez-vous choisir? Et pourquoi? Dites-le nous ci-dessous en commentaire, nous ferons une synthèse de vos arguments...