La Journée de la femme, une bonne idée?

DEBAT La création de cet événement international remonte au début du XXe siècle. Votre avis...

C. F.

— 

Manifestation pour la Journée internationale de la femme en 1980.
Manifestation pour la Journée internationale de la femme en 1980. — MENANTEAU/SIPA

Tous les ans, c'est le même débat. Pourquoi une Journée de la femme? L'égalité entre les sexes a-t-elle encore besoin d'être rappelée chaque année au bon souvenir de ces messieurs (et parfois de ces dames)? Pour comprendre le sens de cette journée, il faut en rappeler l'origine.

L'idée a été lancée en 1910 par une journaliste allemande, Clara Zetkin, alors que des femmes socialistes de tous pays sont réunies à Copenhague pour défendre leurs droits et réclamer le droit de vote.

>> Pour voir notre infographie animée sur la conquête des droits des femmes, cliquez ici

Il faudra attendre 1917 pour que la date du 8 mars soit fixée, en référence à la journée de grève des ouvrières de Saint-Pétersbourg (le 23 février dans le calendrier julien), qui donne le signal de la Révolution russe cette même année.

Après 1945, la Journée internationale de la femme devient une tradition dans le monde entier. Mais il faudra attendre 1977 pour qu'elle soit reconnue par les Nations Unies. En France, c'est le gouvernement socialiste de Pierre Mauroy qui instaure le caractère officiel de la célébration en 1982.

«C’est comme la Saint-Valentin»

Malgré son universalité, la Journée de la femme reste controversée. Un siècle après sa création, cet évènement a-t-il toujours du sens? En a-t-il jamais eu un (la femme n'est pas une espèce en voie de disparition, ndlr)?

Nous vous avons demandé ce que vous en pensez dans les commentaires. Plusieurs internautes sont contre cette journée. Ainsi, Brserk67 estime que «dans les pays dits civilisés, on n'a pas besoin d'une Journée de la femme et c'est même plutôt dégradant car pour moi cela signifierait qu'il y a toujours des différences entre homme et femmes (la majorité des différences sont physiques).» Neirucipe ajoute ceci: «La Journée de la femme est à la femme ce que la Saint-Valentin est aux amoureux; pas besoin d'attendre ces jours-là pour respecter ou prouver son amour.» Moc est d'accord: «Je trouve ça dégradant pour la femme, une seule journée dans l'année? Et les autres jours, on les opprime? Je trouve cette démarche trop lourde de connotations.»

Restent des internautes qui pensent comme Flenne: «Je suis favorable à ce type de manifestation, qui exerce une pression, même si elle est modeste, sur les pays où les femmes sont maintenues en esclavage, mutilées, opprimées, mariées de force, parfois exécutées pour avoir commis le crime d'aimer. Pour ces femmes-là, cette journée représente un espoir, un rêve de civilisation et de fin de la barbarie qui les écrase, peut-être pas pour elles, mais pour leurs enfants. Ne la supprimons pas tant qu'il reste tant d'oppresseurs, elles en seraient désespérées. Certes, en France, cette journée peut sembler moins pertinente (c'est peut-être maintenant à une "journée de l'homme et de la femme" à laquelle il faudrait réfléchir!), mais elle est aussi un moyen d'exercer cette pression sur nos responsables politiques nationaux et européens, souvent plus prompts à pratiquer le "politiquement correct" qu'à protéger ou à faire rétablir les droits élémentaires dans le monde.»

Et vous, qu'en pensez-vous? Continuez à nous le dire ci-dessous dans les commentaires...