Vieillir ou conduire, faut-il choisir ?

DEBAT Faut-il instaurer un suivi médical pour les personnes âgées qui souhaitent continuer à conduire?

B.D.

— 

La plupart des seniors souhaitent continuer à conduire même s'ils connaissent des difficultés sur la route, posant la question du contrôle des capacités de conduite des personnes âgées, de plus en plus nombreuses à conduire dans les années à venir.
La plupart des seniors souhaitent continuer à conduire même s'ils connaissent des difficultés sur la route, posant la question du contrôle des capacités de conduite des personnes âgées, de plus en plus nombreuses à conduire dans les années à venir. — Dominique Faget AFP/Archives

Actuellement, en France, huit millions de possesseurs du permis ont plus de 65 ans. Selon une étude de la Prévention Routière (PR) et la Fédération française des sociétés d'assurances (FFSA) publiée mardi, la plupart des seniors souhaitent continuer à conduire. Ces conducteurs entendent ainsi conserver leur mobilité et leurs relations amicales et familiales. Cette étude relance le débat du contrôle des aptitudes de conduite des seniors.

En décembre 2002, un Conseil interministériel de sécurité routière (CISR) avait préconisé la mise en place d'un contrôle médical d'aptitude obligatoire pour les seniors, une idée finalement abandonnée par le gouvernement.

Le professeur Claude Got, spécialiste de santé publique et de sécurité routière, s'était à l'époque élevé contre ce projet "qui n'a jamais fait ses preuves". Il suggère plutôt un "suivi" des seniors: contrôle du niveau d'aptitude à la conduite par un "bon" inspecteur du permis de conduire, vérification de la vue du conducteur, détection d'un éventuel Alzheimer débutant. Ce "suivi" pourrait aussi être adapté en fonction des accidents provoqués par l'intéressé.

Plusieurs pays européens ont déjà pris des mesures en ce sens. L’Espagne, les Pays-Bas et l’Italie ont réduit la durée de validité du permis de conduire en fonction de l'âge, et conditionnent son renouvellement à un examen médical (test visuel, notamment). Le Danemark et la Grande-Bretagne obligent les conducteurs qui ont dépassé 70 ans à se soumettre à un examen médical et de conduite.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Quel type de suivi devrait être mis en place pour les personnes âgées qui souhaitent continuer à conduire ? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous…