Service minimum: Mesure scandaleuse ou promesse tenue?

DEBAT Votre avis sur le service minimum et l'annonce de Nicolas Sarkozy…

— 

AFPTV/Pool

Le jour même de la grève des enseignants, Nicolas Sarkozy a annoncé un projet de loi sur Service minimum d'accueil. Les syndicats sont indignés. Et vous?

«Tout dépend comment on voit les choses, si l'objectif d'une grève est d'embêter la population, alors le service minimum est une mauvaise idée, mais si on considère qu'il ne s'agit pas de remplacer les grévistes par d'autres non grévistes (le personnel assurant le service minimum accueille les élèves mais n'enseigne pas) alors il n'y a rien à redire», dit Panchito.

Jide lui répond ainsi: «A la base le but d'une grève est surtout de faire perdre de l'argent à son employeur, le problème c'est que dans le cas présent l'employeur est l'état, le but de la grève est donc uniquement de montrer le problème pour sensibiliser les gens. Tout leur problème est que l'état, à force de critiques, d'analyses biaisées et d'absence de débat, a réussi à retourner la population contre les grévistes, ce qui fait perdre tout intérêt à leur grève, ce qui est la critique principale des syndicats: Sarkozy détourne complètement l'attention de la grève en disant "OK faites grève c'est pas grave on se débrouillera sans vous". C'est pas tant le service minimum qui fait rager, c'est surtout qu'il ne parle que de ça, méprisant dans la globalité le mouvement social.»

Pierrot94
, lui, est partagé: «D'un côté, l'absence de service minimum dans les écoles est souvent synonyme de grosse galère pour les parents d'élèves. D'un autre côté, faire grève est un droit qu'il serait dangereux de manipuler...»

Qu'en pensez-vous? Est-ce un mauvais timing, une mesure scandaleuse ou juste une promesse tenue? Dites-le nous ci-dessous en commentaire…