Festival Papillons de nuit: Une lettre contre la venue de Bertrand Cantat adressée à la ministre de la Culture

MUSIQUE Le chanteur doit normalement se produire sur la scène du festival normand le 18 mai prochain...

20 Minutes avec agence
— 
Bertrand Cantat au Printemps de Bourges le 24 avril 2014.
Bertrand Cantat au Printemps de Bourges le 24 avril 2014. — GUILLAUME SOUVANT/AFP

Depuis la mort de Marie Trintignant sous les coups de son compagnon Bertrand Cantat en 2003, le chanteur provoque régulièrement la polémique. En témoigne l’indignation suscitée par l’annonce de sa présence sur la scène du festival Papillons de nuit, le 18 mai prochain, dans la Manche.

Après une pétition qui a recueilli plus de 69.000 signatures, une lettre ouverte a été envoyée à la ministre de la Culture, rapporte France 3 Normandie.

« Qu’il soit en pleine lumière, c’est indécent »

« On a décidé de questionner les personnes qui financent », a confié Valérie Dontenwille, metteur en scène et une des auteures de la lettre adressée à Françoise Nyssen ainsi qu’au conseil départemental de la Manche et au maire de la commune Saint-Laurent-de-Cuves.

« Les arguments sont clairs : cessons de présenter Bertrand Cantat comme un artiste maudit », exige Chantal Tambour, présidente du Comité droit des femmes de la Manche. « Il a le droit de vivre, de travailler. C’est autre chose que de le proposer sur une scène. Qu’il soit en pleine lumière, c’est indécent. »

« Nous continuerons coûte que coûte »

Les signataires de la lettre insistent envers les élus : « En tant que partenaire de ce festival vous participez à son financement, lui apportez une caution politique, morale et institutionnelle, vous y associez votre image et légitimez, de fait, les messages diffusés dans ce cadre », expliquent-ils, présentant Bertrand Cantat comme « le symbole des violences conjugales ».

En attendant le 18 mai, les opposants vont continuer leur mobilisation. « Il faut quand même savoir que certaines personnes qui participent à ce festival ont signé la pétition et ont décidé de boycotter l’événement. Nous continuerons coûte que coûte et nous pensons mener d’autres actions », a déclaré Chantal Tambour en guise de conclusion. Le message est clair.