VIDEO. Grammy Awards: Bruno Mars roi de la soirée, devant Kendrick Lamar... Retrouvez le palmarès

RECOMPENSES Le showman de 32 ans a raflé six statuettes, et le rappeur californien cinq...

20 Minutes avec AFP

— 

Bruno Mars aux Grammy Awards, le 28 janvier 2018.
Bruno Mars aux Grammy Awards, le 28 janvier 2018. — Charles Sykes/AP/SIPA

Belle moisson. Le chanteur américain Bruno Mars a récolté trois des quatre trophées majeurs de la cérémonie des Grammy Awards, dimanche soir à New York, coiffant sur le poteau le rappeur Kendrick Lamar.

Couronné dans les catégories reines d’album de l’année pour 24K Magic, enregistrement de l’année pour le morceau-titre de l’album et chanson de l’année pour That’s What I Like, le showman de 32 ans au style flamboyant est reparti avec six récompenses, record de la soirée.

>> A lire aussi : «C'est fini!» Contre le harcèlement et les inégalités, les stars sortent les roses blanches

En recevant le titre d’album de l’année, dernier prix de la cérémonie, Peter Hernandez, de son vrai nom, a remercié les autres artistes sélectionnés dans la catégorie dont Kendrick Lamar et Jay-Z. C’est un nouveau camouflet pour le hip-hop, qui n’a remporté que deux fois le prix d’album de l’année, la dernière fois il y a 15 ans.

Soirée cauchemar pour Jay-Z, « Despacito » repart bredouille

Pour Jay-Z, la soirée a tourné au cauchemar, avec aucune victoire malgré huit nominations. A 48 ans, ce vétéran du hip-hop, déjà primé 21 fois aux Grammys, a été devancé dans trois catégories majeures par Bruno Mars et dans trois sous-catégories rap par Kendrick Lamar.

Le rappeur californien est lui reparti avec cinq statuettes dorées en forme de gramophone, réalisant son second grand chelem dans les quatre catégories rap et y ajoutant la meilleure vidéo pour Humble. Il a aussi ouvert la retransmission télévisée avec une performance coup de poing, offrant à un public enthousiaste une interprétation de son titre XXX, avec Bono du groupe U2 et entouré de figurants en tenue camouflage et cagoule noire.

>> A lire aussi : Carrie Fisher et Leonard Cohen récompensés à titre posthume

XXX est l’un des titres les plus engagés de l’album DAMN., qui évoque les meurtres de jeunes hommes noirs aux Etats-Unis. Lamar a conclu sa prestation entouré de figurants habillés de rouge, qui semblaient recevoir des coups de feu et s’écrouler.

Outre Jay-Z, l’autre grand perdant de la soirée a été Despacito, le mégahit qui a tout emporté sur son passage en 2017. Nommé dans trois catégories, il est reparti bredouille dimanche.

Voici le palmarès des principales catégories:

- Album de l'année: Bruno Mars, 24K Magic

- Enregistrement de l'année, attribué pour la performance globale d'un titre: Bruno Mars, 24K Magic

- Chanson de l'année, attribué aux auteurs/compositeurs: Bruno Mars avec les auteurs Brody Brown, James Fauntleroy et Philip Lawrence et l'équipe de production The Stereotypes, That's What I Like

- Révélation de l'année: Alessia Cara

- Meilleur album de rap: Kendrick Lamar, DAMN.

- Meilleur album rock: The War on Drugs, A Deeper Understanding

- Meilleur album vocal pop: Ed Sheeran, Divide

- Meilleur album de musique alternative: The National, Sleep Well Beast

- Meilleur album de musique du monde: Ladysmith Black Mambazo, Shaka Zulu Revisited: 30th Anniversary Celebration

- Meilleur album de musique électronique/dance: Kraftwerk, 3-D The Catalogue

- Meilleure vidéo musicale: Kendrick Lamar, Humble

Deux Grammys ont par ailleurs été décernés à titre posthume:

Le trophée de «meilleur album parlé» est revenu à Carrie Fisher, décédée en décembre 2016 à 60 ans, pour son livre audio d'anecdotes sur la saga Star Wars, Princess Diarist

La récompense de «meilleure performance rock» a été décernée à Leonard Cohen, mort en novembre 2016 à 82 ans, pour sa chanson-titre You Want it Darker, sortie trois semaines avant sa mort.