George Young, le «mentor» d'AC/DC, est décédé

DISPARITION Il restera connu pour son rôle de l’ombre dans l’émergence d’AC/DC...

L.B. avec AFP

— 

Le chanteur Brian Johnson et le guitariste Angus Young du groupe AC/DC lors d'un concert à Nuremberg le 8 mai 2015
Le chanteur Brian Johnson et le guitariste Angus Young du groupe AC/DC lors d'un concert à Nuremberg le 8 mai 2015 — Daniel Karmann DPA

Le musicien australien George Young, qui fut le « mentor » du groupe AC/DC emmené par ses frères Angus et Malcolm, est décédé à l'age de 70 ans, a annoncé lundi la légendaire formation de hard rock.

Né à Glasgow, George Young émigra dans sa jeunesse en famille en Australie et accéda à la célébrité dans les années 1960 en tant que guitariste du groupe de Sydney The Easybeats pour lequel il coécrit Friday on my mind, alors un tube international.

>> A lire aussi : AC/DC, des riffs et des rites au Stade de France

« On ne pouvait imaginer un homme plus impliqué »

Toujours avec son comparse Harry Vanda, il signe ensuite pour John Paul Young Love is in the Air, également un hit planétaire. Mais il restera surtout connu pour son rôle de l’ombre dans l’émergence d’AC/DC, produisant de nombreux albums de ce groupe mythique, parmi lesquels High Voltage, Dirty Deeds Done Dirt Cheap ou Let There Be Rock.

« C’est dans la douleur que nous annonçons le décès de notre frère bien-aimé et mentor George Young », a annoncé le groupe dans un communiqué. « Sans son aide et ses conseils, il n’y aurait pas eu d’AC/DC. » « En tant que musicien, compositeur, producteur, conseiller et bien, bien plus, on ne pouvait imaginer un homme plus impliqué et professionnel. »