VIDEO. Simon Carpentier, cofondateur du groupe de soul Her, est décédé

DISPARITION Le musicien n'avait que 27 ans...

Anne Demoulin

— 

Le duo Her, à gauche, Victor Solf, à droite, Simon Carpentier
Le duo Her, à gauche, Victor Solf, à droite, Simon Carpentier — Her

Il avait fondé avec Victor Solf le duo soul français Her. Simon Carpentier, 27 ans, est décédé dimanche des suites d’un cancer, a annoncé sur Facebook lundi son partenaire Victor Solf.

« Des années de bataille contre le cancer »

« C’est avec le cœur lourd que nous vous écrivons ce post. Simon nous a quittés dimanche soir après des années de bataille contre le cancer. Il s’est battu comme un lion jusqu’au bout et tous les témoignages qu’il a reçus, l’amour et le soutien que vous lui avez communiqué sur scène et dans la vie lui ont donné la force de tenir. Les concerts étaient sa force vitale et lui ont permis de continuer à se battre tout ce temps. Merci à vous », a écrit Victor Solf.

La disparition de Simon Carpentier ne sonne pas la fin du groupe Her. « Simon était mon meilleur ami, mon collègue, mon frère d’arme. Ensemble, nous nous sommes fait une promesse. La promesse de continuer coûte que coûte cette magnifique aventure. C’est aujourd’hui son héritage que je porte en moi et c’est ma volonté ainsi que celle de toute l’équipe de Her de continuer à emmener notre musique le plus loin possible », a encore annoncé celui qui officie au clavier et au chant.

« Nous continuerons les concerts et serons donc sur scène à Rock en Seine le 26 août. Nous terminerons également notre premier album, pour lui, pour nous et pour vous », a-t-il précisé.

>> A lire aussi : Her: «Sur un disque, il faut une histoire du début à la fin»

« Aller au bout du rêve »

Le groupe Her, fondé en 2015 à Rennes, est né d’une longue amitié entre les deux comparses, qui se sont rencontrés sur les bancs du lycée Emile-Zola. « Simon et moi avons appris la musique classique au conservatoire. Simon joue du saxo et de mon côté, c’est le piano. On est venus assez naturellement au jazz et au blues. Par la suite, Simon s’est mis à la guitare. Tout cela nous a beaucoup aidés pour l’improvisation, la composition et les harmonies. On a créé nos premiers morceaux à 16 ans », confiait le duo à 20 Minutes en 2016. Le duo avait déjà œuvré au sein d’un premier groupe, The Popopopops, qui avait reçu en 2009 le prix inRocKs lab.

En novembre 2015, ils sortent en vinyle Her tape #1 en vinyle et se produisent aux Transmusicales. Leur musique est « Pop sensuelle », comme le duo la qualifiait dans les colonnes de 20 Minutes en 2016. Ils sont acclamés par la critique. « Le duo français le plus sensuel de l’année », estiment par exemple nos confrères des Inrocks.

En 2016, leur titre Five minutes est choisi pour la campagne d’Apple, Shot on Iphone.

Le duo devait assurer la tournée de Her live tape #2. Mais le 10 juillet, Simon Carpentier expliquait à ses fans sa lutte contre le cancer. Après le Sziget Festival le 13 août, c’est Rock en Seine à la fin du mois puis des dates en France et en Europe. « La seule chose que je souhaite au plus profond de moi, c’est de le rendre fier et d’aller au bout du rêve que nous partageons depuis maintenant 10 ans », a encore confié, Victor Solf sur la page Facebook du groupe.

Acclamé par la critique, le duo s’est forgé aussi une petite réputation aux États-Unis et en Angleterre. « Le groupe français Her fait partie des plus habiles rénovateurs de la soul », résumait Les Inrocks. Ce mardi, c’est toute la nouvelle scène française qui est en deuil.