VIDEO. «Despacito», cause numéro 1 de la dépression des DJ de mariage

JPP La chanson la plus streamée de tous les temps est évidemment la star des événements festifs populaires de l’été 2017…

Benjamin Chapon
— 
Image tirée du clip de Despacito
Image tirée du clip de Despacito — UML

« Chaque été, on a une chanson très fédératrice et incontournable. L’an dernier, c’était Cheap Thrills, de Sia. C’est vrai que début septembre, je ne pouvais plus l’entendre sans avoir des boutons. Mais là, Despacito, c’est 100 fois pire. Cette chanson va ruiner mon été. »

Julien* est au bord du désespoir. Le tube de Luis Fonsi est la chanson incontournable de l’été 2017, d’ores et déjà chanson la plus écoutée en ligne de l’histoire et bientôt vidéo la plus regardée (la barre des 3 milliards de vues sur YouTube est très atteignable). Comme tous les tubes de l’été, Despacito est une scie musicale exaspérante. Mais ce n’est pas pour cela que Julien souhaite beaucoup de malheur à ses auteurs. Le jeune musicien arrondit ses fins de mois en officiant chaque été comme DJ dans les mariages. Et Despacito a rendu très difficile son boulot déjà fort ingrat.

La malédiction des tubes

« Mes soirées se divisent en deux périodes, raconte Julien. Lors de la première j’ai des gens, surtout des femmes, qui viennent me demander à chaque chanson quand est-ce que je vais passer Despacito. Pendant la deuxième, j’ai les gens, surtout des mecs bourrés, qui me traitent de blaireau parce que j’ai passé Despacito. Il n’y a pas d’issue. Avec les collègues, on en parle tout le temps. »

Un de ces « collègues », Mickael, confesse lui aussi une grande lassitude. « Les tubes du moment, c’est toujours pénible parce qu’ils divisent les gens entre ceux qui veulent l’entendre, encore et toujours, et ceux qui en ont marre. Les vieux tubes ringards, même les tubes un peu démodés de 2014 ou 2015, ça passe mieux. Il y a un goût de nostalgie. Je peux même passer Get Lucky ou Uptown Funk, tout le monde est content. Mais Despacito, c’est vrai que ça crispe pas mal de monde. On est obligé de la jouer mais on ne sait jamais à quel moment pour ne pas se faire incendier. »

Un tube indansable

Le phénomène de détestation est accentué par une particularité de Despacito selon Jérémy, organisateur de mariages clé en main, playlist incluse : « Ça me rappelle un peu le problème qu’on avait avec Blurred Lines : les gens qui dansent mal ne savent pas comment danser sur Despacito. Il y a souvent des réactions assez agressives des mauvais danseurs si tu balances un morceau comme ça alors qu’ils sont bien lancés sur la piste. Ça leur casse les pattes, ils partent et ne reviennent plus, ça nique l’ambiance, la mariée fait la gueule : la cata. »

Finalement Julien a trouvé la parade : « Dès que quelqu’un d’un peu important dans le mariage, genre la soeur de la mariée, me la demande, je la passe avec annonce au micro pour me dédouaner. Comme ça, on ne peut rien me dire. Le risque, c’est qu’on me la redemande au milieu de la soirée parce que je l’ai passée trop tôt. Despacito après minuit, c’est terrible : tous les mecs quittent la piste pour retourner picoler et après tu galères comme un ouf pour les ramener. »

De l’avis général de ces DJ de mariage, il ne devrait, heureusement, n’y avoir qu’un seul été Despacito. « Cette chanson ne sera jamais au niveau de notoriété de Hey Ya ou I Gotta Feeling, espère Mickael. Je me demande même si je ne pourrais pas la virer de ma playlist dès cet automne. De toute façon, les mariages hors saison sont toujours plus quali au niveau de la musique. »

* Les prénoms ont été changés. Il y a une terrible vendetta sur les DJ bavards dans le monde des organisateurs de mariage.