Vitaa: «Mélanger les univers musicaux, c'est une force dans la chanson»

MUSIQUE La chanteuse Vitaa sort son nouvel album, «J4M», dans lequel elle multiplie les collaborations avec Stromae, Jul ou encore Claudio Capéo...

Propos recueillis par Claire Barrois

— 

La chanteuse Vitaa sort un nouvel albu, «J4M», le 5 mai.
La chanteuse Vitaa sort un nouvel albu, «J4M», le 5 mai. — Vincent Binant
  • Vitaa sort son nouvel album, «J4M»
  • Elle a coréalisé deux chansons avec Stromae
  • On y retrouve également un duo avec Jul et un avec Claudio Capéo

Découverte par le grand public grâce à son duo Confession nocturne avec Diams, Vitaa sort son cinquième album, J4M, qui porte vraiment l’empreinte de Stromae. 20 Minutes a profité de cet album qui regorge de duos pour demander à la chanteuse ce que ses collaborateurs pensaient d’elle.

Diam’s

« Avec Diam’s, ça a été un vrai coup de foudre amical, on s’est rencontrées en 2001-2002. Elle me suivait déjà alors qu’on était toutes les deux anonymes. Elle m’a dit : "Pour moi, tu pourrais chanter l’annuaire et le rendre intéressant, tu as une voix magique." Elle m’a aussi encouragée très tôt à travailler mes textes en me disant : "ta force, c’est ta plume". »

Sinik/Rohff/Soprano

« Au début des années 2000, l’autotune n’existait pas, donc j’étais pas mal sollicitée pour les refrains. Avec Sinik, également très proche de Diams, nous faisions partie de la même famille musicale. Ces rappeurs étaient des gens valeureux. J’avais une image de chanteuse pop RnB avec texte, c’est pour ça qu’ils m’appelaient. J’ai toujours été respectée et choyée. Ils estimaient que j’étais "la fraîcheur du moment". »

Maître Gims

« En 2013, j’ai repris le travail après la pause que j’ai faite à la naissance de mon fils, Maître Gims était en pleine explosion. Je l’ai sollicité à un moment où il refusait tout à cause de la Sexion d’assaut. Nous nous sommes rencontrés par le biais d’amis communs. Il m’a dit qu’il s’était "pris des claques à l’époque" avec mes clips, que j’étais une référence pour lui en termes d’image. Il m’a fait écouter des morceaux inachevés et j’ai proposé d’écrire ma partie sous formes de réponses à ce qu’il chantait. Une vraie amitié est née de cette collaboration, on a d’ailleurs ensuite continué à travailler ensemble en créant la marque Vortex. »

Jul

« J’ai appelé Jul pour un duo sur J4M parce que son univers était très éloigné du mien et que je trouve le mélange intéressant, c’est une force dans la chanson et on le fait peu en France. A mes yeux, Jul est LE mec du moment, il fait tout, tout seul. Il a répondu tout de suite à ma proposition. Je voulais l’emmener vers la pop, il était d’accord. Le morceau a pris, c’était super. Quand je l’ai appelé, il m’a dit : "ma mère est fan de toi depuis toujours, elle m’a dit de foncer pour la collaboration". J’ai trouvé ça très flatteur. »

John Mamann

« J4M est un vrai renouveau musical : J’ai changé d’équipe de composition, notamment en faisant venir John Mamann. Il m’a poussée dans mes retranchements en me disant : "je veux que tu déchantes, que tu en fasses moins". Je ne pensais pas que ça m’irait de chanter comme ça. Au final, l’album propose plein de palettes différentes mais a une vraie unité. »

Stromae

« J’avais vraiment envie de travailler avec Stromae pour ce nouvel album, mais on m’avait dit qu’il ne faisait plus de musique. Je lui ai quand même envoyé un message, sans trop y croire, et dix minutes après, il me répondait ! Il m’a dit oui tout de suite. C’est une superbe rencontre : il est très simple, humble, humain… Il a eu des coups de cœur pour des morceaux inaboutis. Nous avons réalisé ensemble Peine et pitié puis Comme dab, on a travaillé de manière très fluide et rapide. Stromae m’a dit qu’il avait eu un coup de foudre artistique pour moi, qu’avant Alors on danse, il avait composé pour moi. Je ne le savais pas et ça m’a vraiment touchée. »

Claudio Capéo

« J’aime la sincérité de la musique de Claudio Capéo, je le trouve moderne. Il est brut de décoffrage. C’est un chanteur qui n’est pas lisse, qui dégage quelque chose d’authentique et donne beaucoup. On s’est beaucoup croisé récemment, et on s’est rapproché parce qu’il est de Mulhouse, comme moi. Quand je l’ai invité à partager un titre sur mon album, j’ai senti qu’il avait un peu peur, mais il nous a fait confiance. Il a été surpris du résultat. Il m’a dit : "Sincèrement, je ne m’attendais pas du tout à ça, nos voix fonctionnent bien ensemble." »

Et pour la suite ?

« J’adore Vianney ! Il a un groove particulier, il est vraiment doué. J’aurais adoré écrire sa chanson Je m’en vais, qui me ressemble beaucoup. Il est très touchant, j’aimerais beaucoup travailler avec lui aussi.

Mon rêve ultime, c’est Zazie, grâce à qui j’ai appris à écrire. C’est une des meilleures auteures françaises à mes yeux. Je connais aussi par cœur tout Cabrel et Bruel et ce serait merveilleux de partager un titre avec eux… »