VIDEO. Chansons parodiques: A l'occasion du docu de France 4, «20 Minutes» livre son Top 5

MUSIQUE (MALGRE TOUT) Alors que ce mardi soir France 4 diffuse « Parodies musicales : 30 ans de succès », « 20 Minutes » a replongé dans sa discothèque, catégorie « plaisir coupables »…

F.R.
— 
Sébastien Patoche au lancement de son album «Look d'enfer», au Théâtre du Renard, à Paris, le 1er juillet 2014.
Sébastien Patoche au lancement de son album «Look d'enfer», au Théâtre du Renard, à Paris, le 1er juillet 2014. — SADAKA EDMOND/SIPA

Isabelle a les yeux bleus, Bo le Lavabo, Qu’est-ce que tu vends pour les vacances, Stach stach… Ces quelques titres suffiront sans doute à vous déclencher des mélodies dans la tête. Et pour cause, ces chansons parodiques font partie de la mémoire collective. Ce mardi soir, France 4 retrace, dès 20h55, l’histoire de ces morceaux pour rire qui sont, pour la plupart, devenus des tubes. 20 Minutes profite de ce prétexte pour vous proposer son top 5 des chansons parodiques sinon les meilleures du moins les plus marquantes…

N°5 : « Rappeurs sensibles » du Palmashow

« Rox et Rouky étaient amis pour la vie, mais en fait, à la fin ils sont plus amis pour la vie » Comme tout phénomène musical, PNL ne pouvait pas échapper à sa parodie. Ce sont Grégoire Ludig et David Marsais, les acolytes du Palmashow, qui s’y sont collé avec Rappeurs sensibles

Le clip copie celui de Oh Lala et le texte se concentre sur les références aux scènes les plus tristes des films Disney. Le sketch, utilisé comme teaser pour la promo de La folle histoire du Palmashow 3, a enregistré plus de 6.6 millions de clics depuis octobre… ce qui est encore loin des 52 millions de vues récoltées par la vidéo de Oh Lala depuis octobre 2015.

N°4 : « Quand il pète il troue son slip » de Sébastien Patoche

« Ah j' me sens comme une couille dans un Sloggy, comme un cochon dans la merde… » Les amis de la poésie en ont fait des ulcères : dans la peau de Sébastien Patoche, imitation à peine déviante de Patrick Sébastien, Cartman a fait un carton en 2013 avec Quand il pète il troue son slip.

Ce qui a commencé comme un sketch dans Touche pas à mon poste a fini à la deuxième place des meilleures ventes (et à la première place sur iTunes). L’animateur du Plus grand cabaret du monde l’a très bien pris et a même chanté à son tour ce tube paillard – simple récit des superpouvoirs de Chuck Norris.

N°3 : « Le feu ça brûle » des Top Boys

« Le feu ça brûle et l’eau ça mouille, tous les oiseaux volent dans le ciel… » Avec des chorégraphies à la hauteur des paroles, Charlie et Lulu se la jouaient boys band en 1997 avec leur groupe, les Top Boys.

Les animateurs de M6 caricaturaient les Alliage, G-Squad et autres 2 Be 3 qu’ils avaient l’habitude de recevoir dans leur Hit Machine… Des groupes qui frisaient déjà eux même la parodie. Le feu ça brûle a décroché un disque d’or mais n’a pas fait mieux qu’une quatrième place au Top 50. Ou au Hit Machine.

N°2 : « Mauvaise foi nocturne » de Fatal Bazooka feat. Vitoo

« Fatal, assieds-toi faut que j’te parle, J’ai passé ma soirée à boire, Fatal, j’la sens pas, je sais pas, elle doute de moi… » Pour parodier le Confessions nocturnes de Diam’s et Vitaa, Mickaël Youn s’est allié avec Pascal Obispo.

Vitoo fait donc le récit de son infidélité et de ses conséquences à son meilleur pote, Fatal Bazooka… Plus que les paroles, c’est sans doute le clip, qui reprend plan pour plan avec quelques détournements l’original, qui a marqué les esprits. Le morceau, sorti en 2007, a réussi à se hisser en tête du Top 50 et à décrocher un disque d’or.

N°1 : « Isabelle a les yeux bleus » des Inconnus

« Soudain quand elle est partie, j’ai vu qu’elle n’était plus là. Et comme elle n’était plus là. J’me suis dit : "elle est partie". » En 1990, les Inconnus moquent gentiment les paroles et le style parfois improbable d’Indochine.

Diffusée dans La Télé des inconnus sur France 2, cette chanson est un succès immédiat et l’un des sketches les plus cultes du trio comique. « J’ai entendu le chanteur du groupe, Nicola Sirkis, dire un jour dans une interview poignante à la télévision, et sans aucune acrimonie contre nous, que lorsque notre chanson Isabelle a les yeux bleus est arrivée, ils étaient au creux de la vague et que ce fut un coup fatal pour eux », racontera, en 2013, Bernard Campan à TV Magazine. A l’époque, Indochine avait, fair-play, accepté de s’auto-parodier chez Patrick Sébastien, grimés en Inconnus. L'arroseur arrosé.