Mort de Prince: Pas de signe de suicide, ni de traumatisme

MUSIQUE Rien ne laissait penser, à ce stade, que la mort du chanteur soit liée à une overdose, selon la police...

20 Minutes avec AFP

— 

Des fans rendent hommage à Prince, jeudi 21 avril, dans les lieux mêmes où a été tourné «Purple Rain».
Des fans rendent hommage à Prince, jeudi 21 avril, dans les lieux mêmes où a été tourné «Purple Rain». — Renee Jones Schneider/AP/SIPA

La police n’a « aucune raison de penser » que Prince s’est suicidé, a déclaré vendredi le shérif du comté de Carver, Jim Olson, au cours d’une conférence de presse. Elle n’a pas non plus relevé de « signe de traumatisme » sur la dépouille mortelle du musicien. « Il n’y a aucune indication à ce stade » d’une overdose, a ajouté Martha Weaver, porte-parole du bureau du médecin légiste.

Vêtu d’une chemise et d’un pantalon

Le corps sans vie de Prince, 57 ans, a été retrouvé dans son complexe de Paisley Park et il a été prononcé mort à 10h07 locales jeudi, a précisé le shérif, sans pour l’instant donner d’explication à ce décès soudain. « Nous n’avons aucune raison de croire à l’heure actuelle qu’il s’agit d’un suicide, le reste entre dans le cadre de l’enquête », a souligné le shérif quand on lui a demandé s’il pouvait s’agir d’un crime.

>> A lire aussi: La légende du chanteur expliquée à ceux qui ne l'ont pas connu

« Un signe de traumatisme pourrait par exemple être des traces de violence qui se serait produite, il n’y avait aucun signe de la sorte », a précisé le shérif Olson. Il portait une chemise et un pantalon. « Il était habillé » quand il a été retrouvé, a-t-il souligné. Le mystère demeure donc concernant les circonstances de la mort de l’artiste.

>> A lire aussi: Dix choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur Prince

Rumeurs d'une overdose traitée à temps six jours avant

Selon le site d'information sur les célébrités TMZ, qui avait le premier annoncé la mort de Prince, le chanteur aurait, six jours avant son décès, fait une overdose d'un médicament antidouleurs très puissant, le Percocet, à base d'oxycodone, un opiacé.

Selon le site people, Prince aurait reçu une injection d'un médicament chargé d'inverser les effets de la drogue, sans doute du naloxone avant de partir en dépit des recommandations des médecins. Plusieurs médecins interrogés par Fox News spéculent sur des possibles complications avec la grippe, qui auraient pu entraîner un arrêt respiratoire.