A 50 ans, Kool Shen est de retour dans le rap avec son album «Sur le fil du rasoir»

MUSIQUE «Sur le fil du rasoir» doit sortir ce vendredi 26 février...

20 Minutes avec agences

— 

Le rappeur Kool Shen.
Le rappeur Kool Shen. — GHNASSIA ANTHONY/SIPA

Alors qu’il avait assuré, en 2004, que le disque qu’il venait de sortir serait le dernier, Bruno Lopes, alias Kool Shen, n’a pas pu résister à l’appel du rap.

Du haut de ses 50 ans, l’ancienne moitié du duo NTM avec JoeyStarr est bel et bien de retour avec un nouvel album, intitulé Sur le fil du rasoir, qui doit sortir ce vendredi.

Montrer qu’il reste « à l’heure » musicalement

« Si je reviens, c’est que techniquement, j’ai travaillé et évolué », confie à l’AFP le rappeur fan de poker, ajoutant que l’envie lui a repris « il y a deux ans ».

« Aujourd’hui, dans le rap, il y a des musiques très lentes », explique le chanteur, qui, pour montrer qu’il reste « à l’heure » musicalement, a « parfois dû se gratter la tête » pour réussir à poser ses mots et sa voix.

Des refrains plus chantés et des duos

Et si certains morceaux, comme Debout, restent dans la lignée de ce qu’il proposait en 1998, Kool Shen offre aussi, à l’occasion de duos (avec Soprano notamment) des refrains plus inattendus, car plus chantés, comme par exemple sur Sais-tu danser.

« La musique, pour moi, c’est de pouvoir prendre un peu ce que je veux. Dans NTM, c’était comme ça d’ailleurs. Il y avait des morceaux très rapides, d’autres plus lents… », justifie le rappeur, qui a également teinté son album de critiques acerbes envers le Front national.

Aucune relance de NTM à l’horizon

« En nous envoyant la fille, pas de doutes possibles/Ils ont déguisé le père » peut-on par exemple entendre dans le titre La France est internationale, où Kool Shen reprend également le célèbre refrain « La jeunesse emmerde le Front national » chanté en 1989 par le groupe punk Bérurier Noir.

Quant à un éventuel retour de NTM, « il ne faut jamais dire jamais, pourquoi pas ponctuellement sur des concerts ou des choses comme ça. Mais sur des disques, je ne crois pas non, on est parti sur des choses différentes », conclut Kool Shen.