Comment choisit-on la musique diffusée dans les avions?

PLAYLIST Plusieurs compagnies passent des titres en cabine, allant de la trompette au Velvet Undergound and Nico...

Coralie Lemke

— 

Une bonne playlist fait même planer les passagers les plus stressés.
Une bonne playlist fait même planer les passagers les plus stressés. — AIRBUS

Si vous avez déjà voyagé avec la compagnie Ryannair, vous avez surement été surpris lors de votre premier vol par la mélodie fanfaronnante de trompettes diffusée après l’atterrissage. « Bravo, on est tous en vie » ou « Hourra, vous voilà arrivés en vacances », chacun comprendra ce qu’il voudra.

Mais la musique a fait apparition dans les cabines d’avion il y a plusieurs années et pas seulement après l’atterrissage. Chez Air France, l’attente avant le décollage est meublée par Between us du groupe Aswefall. La compagnie espagnole Vueling, elle, va même plus loin et diffuse des titres aussi bien pendant le décollage qu’au moment de la descente.

De quoi s’occuper l’esprit

« Ca aide à relaxer et à distraire nos passagers », explique Anna Arroquia, la directrice marketing de Vueling. Deux playlists ont été mises au point. L’une plus calme pour le matin ainsi que le soir et l’autre plus dynamique destinée aux vols en journée. « Il y a en tout douze titres. Cela permet aux utilisateurs réguliers de la ligne de ne pas écouter tout le temps la même chose », poursuit-elle.

Pour élaborer sa sélection, la compagnie se fait aider des internautes, qui peuvent voter parmi les propositions de l'équipe marketing sur sa page Facebook.

Vueling propose des sondages à remplir sur internet. - Vueling

Pour dormir ou pour danser

Pour ceux qui trouvent le temps long ou qui paniquent à la moindre vibration, Anna Arroquia a quelques conseils pour emporter de la musique appropriée à bord. « Des titres jazzy le matin et de la musique indie le reste de la journée. »

Les « DJ de Vueling » comptent par exemple sur Sunday Morning du Velvet Underground and Nico pour que les voyageurs s’endorment comme des bébés. Dans leur playlist, on retrouve aussi le très serein Don’t let it pass de Junip, qui vous ferait planer même après une heure de queue à la Poste.

Du côté des titres qui mettent la pêche, il y a, entre autres, l’incontournable Happy de Pharell. Mention spéciale à Easy de Tahiti 80, qui donne carrément envie de se déhancher au milieu de l’allée centrale.

A ceux qui voudraient piocher quelques bonnes idées pour leur prochain vol, voici la playlist complète.