Mathias Glayre, Carine Martin,  Leana Durney, et Davide Autieri sur scène.
Mathias Glayre, Carine Martin, Leana Durney, et Davide Autieri sur scène. — David Marchon

HUMOUR

« Figaroh !», une comédie opératique drolatique

Un spectacle déjanté qui mêle opéra et théâtre…

Unis pour le meilleur et pour le rire. Figaroh ! marie Le mariage de Figaro de Beaumarchais et Les noces de Figaro de Mozart dans une version décapée et décapante. « On a mélangé, coupé et rajouté des gags », résume la soprano Leana Durney. Et d’embarquer le spectateur dans une pseudo-querelle aussi ubuesque que burlesque entre théâtre et opéra.

« L’opéra est réservé aux porteurs de la carte sénior »

Sur scène, deux artistes lyriques – Davide Autieri et Leana Durney – et deux comédiens – Mathias Glayre et Carine Martin – se disputent les rôles de Suzanne, Figaro, du Comte, de la Comtesse ou encore de Chérubin. Comique de situation garanti. L’argument des comédiens : « L’opéra est réservé aux porteurs de la carte sénior ». Une chicane vite démentie sur scène, mais analysée en coulisses.

« L’opéra, c’est très codifié. Et cela fait peur », note la comédienne Carine Martin. « Les gens n’osent pas aller à l’opéra. Rien que le bâtiment impressionne », explique Leana Durney, soprano. Leur solution ? « Sortir l’opéra de ses murs traditionnels », et jouer avec ses codes.

« On peut tout faire passer avec le rire »

« On peut tout faire passer avec le rire », estime la soprano. « Nous respectons les textes de Beaumarchais et les compositions, de Mozart, mais l’habillage change », détaille Leana Durney.

Entre deux extraits de Mozart, surgit la musique pop d’Aqua. « Les musiques de danse existent aussi chez Mozart, on les modernise un peu ! », s’amuse le pianiste Lucas Buclin.

Le chassé-croisé amoureux des deux classiques, dédoublé par les échauffourées entre comédiens et chanteurs tourne à la comédie burlesque déjantée. « Un nouveau regard sur des œuvres classiques », Leana Durney.

Infos pratiques

Figaroh !, Le Funambule Montmartre, samedi et dimanche à 18h, lundi  à 21h30, jusqu'au 26 octobre.