Anniversaire de Georges Brassens : Le chanteur-compositeur français aurait eu 100 ans

diaporama Né le 22 octobre 1921, l'artiste anarchiste nous a quittés le 29 octobre 1981, voici sa vie en images

Olivier Juszczak
— 
Portrait en contre-jour du chanteur Georges Brassens, pris le 9 octobre 1972, quelques jours avant la première de son tour de chant qui doit durer trois mois à Bobino.
Portrait en contre-jour du chanteur Georges Brassens, pris le 9 octobre 1972, quelques jours avant la première de son tour de chant qui doit durer trois mois à Bobino. — AFP

Il aurait eu 100 ans aujourd'hui. Né le 22 octobre 1921, le chanteur-compositeur français Georges Brassens nous a quittés le 29 octobre 1981, mais son héritage perdure en France. 

Le guitariste à la moustache, monument de la chanson française, a écrit, chanté ou produit plus de 200 chansons et sorti 14 albums. Tout au long de sa carrière, Georges Brassens n’aura eu de cesse de critiquer la bourgeoisie, la religion et les esprits étriqués. Les Copains d'abord, La Mauvaise réputation, Les trompettes de la renommée ou encore La Non-Demande en mariage font partie de ses titres les plus populaires.


Réalisation : Olivier JUSZCZAK

  • Une exposition sur le chanteur Georges Brassens à la Cité de la musique, à Paris, le 9 mars 2011.
    Une exposition sur le chanteur Georges Brassens à la Cité de la musique, à Paris, le 9 mars 2011. — GINIES/SIPA

    Georges Brassens est né le 22 octobre 1921 au domicile de ses parents, au 54 rue de l'Hospice, à Sète (Hérault) devenu en 1982 le 20 rue Georges-Brassens.

  • Une exposition sur le chanteur Georges Brassens à la Cité de la musique, à Paris, le 9 mars 2011.
    Une exposition sur le chanteur Georges Brassens à la Cité de la musique, à Paris, le 9 mars 2011. — GINIES/SIPA

    En 1940, il s'intalle chez une tante à Paris, à la demande de sa famille pour éviter ses mauvaises fréquentations de collégien. En 1943, il est contraint de partir en Allemagne pour faire le STO (Service du travail obligatoire) pendant l'occupation allemande durant la Seconde guerre mondiale. Il profite d’une permission pour ne pas y retourner et vit caché chez une autre tante, Jeanne, toujours à Paris.

  • Georges Brassens dans les années 1950.
    Georges Brassens dans les années 1950. — BENAROCH/SIPA

    En 1947, il rencontre Joha Heiman (1911-1999) qui sera son amante et sa muse. Elle lui inspirera plusieurs chansons comme J’ai rendez-vous avec vous, Je me suis fait tout petit (devant une poupée), Saturne, Rien à jeter ou La Non-Demande en mariage.

  • Le chanteur français Georges Brassens pose avec son chien, en janvier 1953. (Photo by )
    Le chanteur français Georges Brassens pose avec son chien, en janvier 1953. (Photo by ) — HENRI ELWING/AFP

    Anarchiste, libertaire et poète engagé, Georges Brassens se lance sur scène en 1951 malgré une forte timidité.

  • Georges Brassens dans sa loge, photo non datée.
    Georges Brassens dans sa loge, photo non datée. — STAFF/AFP

    Repéré par Jacques Canetti, patron d’une maison de disque et directeur du théâtre des Trois Baudets à Paris, Georges Brassens sort ses premiers disques en 1952 : Le Gorille ou La Mauvaise réputation. Le Gorille sera censuré par la radio à ses débuts car le texte était jugé contraire aux bonnes mœurs.

  • Georges Brassens à l'Olympia, le 21 janvier 1960.
    Georges Brassens à l'Olympia, le 21 janvier 1960. — DALMAS/SIPA

    A partir du milieu des années 1950, Il rencontre le succès et remplit les salles de concert.

  • Portrait en contre-jour du chanteur Georges Brassens, pris le 9 octobre 1972, quelques jours avant la première de son tour de chant qui doit durer trois mois à Bobino.
    Portrait en contre-jour du chanteur Georges Brassens, pris le 9 octobre 1972, quelques jours avant la première de son tour de chant qui doit durer trois mois à Bobino. — AFP

    Sa carrière sera notamment marquée par deux salles mythiques à Paris : Bobino et l’Olympia. 

  • Serge Gainsbourg, Jane Birkin et Georges Brassens après un concert, à Paris, en 1973.
    Serge Gainsbourg, Jane Birkin et Georges Brassens après un concert, à Paris, en 1973. — GINIES/SIPA

    En 1965, le film Les Copains d’Yves Robert sort dans les salles de cinéma. Pour le générique, Georges Brassens compose le titre Les Copains d’abord qui reste l’une de ses chansons les plus connues.

  • Georges Brassens au cimetière des Pauvres de Sète à la fin des années 1970.
    Georges Brassens au cimetière des Pauvres de Sète à la fin des années 1970. — DALMAS/BARRIER/SIPA

    Il reçoit en 1967 le Grand Prix de poésie de l'Académie française. En parallèle du succès de sa carrière, sa santé se dégrade. L’auteur-compositeur souffre de crises de coliques néphrétiques (calculs rénaux).

  • Le chanteur-compositeur français Georges Brassens joue chez lui avec son perroquet favori en janvier 1972.
    Le chanteur-compositeur français Georges Brassens joue chez lui avec son perroquet favori en janvier 1972. — GABRIEL DUVAL/AFP

    En 1972, il sort la chanson Mourir pour des idées. Ces deux derniers disques sortiront en 1976 et 1977.

  • Georges Brassens dans l'emission "Escale en Languedoc" sur TF1, le 1er mai 1981.
    Georges Brassens dans l'emission "Escale en Languedoc" sur TF1, le 1er mai 1981. — GALMICHE/TF1/SIPA

    Tout au long de sa carrière, Georges Brassens n’aura de cesse de critiquer la bourgeoisie, la religion et les esprits étriqués. En 1980, on lui diagnostique un cancer de l’intestin.

  • Le caveau familial de Georges Brassens au cimetière de Sète, dans le sud de la France, le 11 juin 2021.
    Le caveau familial de Georges Brassens au cimetière de Sète, dans le sud de la France, le 11 juin 2021. — PASCAL GUYOT/AFP

    Il décède le 29 octobre 1981, à l’âge de 60 ans. Il est enterré à Sète, sa ville natale.

Retourner en haut de la page