En images : L’exposition « Thierry Mugler, Couturissime » au musée des Arts Décoratifs

diaporama Couturier, artiste, mais aussi photographe, cette retrospective sur l’œuvre de l’Alsacien laisse une part belle à la photographie

Olivier Juszczak
— 
Manfred Thierry Mugler, 2021
Manfred Thierry Mugler, 2021 — Reinier RDVA

L’exubérance et la folie créative de l’artiste Thierry Mugler (1948-2022) s’exposent à Paris, invitant à sortir du monde virtuel et pousser les limites de la mode commerciale et uniformisée.

L’exposition « Thierry Mugler : Couturissime » au Musée des Arts Décoratifs (MAD) de Paris s’est ouverte au public le jeudi 30 septembre, une date symbolique en pleine Fashion week qui renouait avec les défilés après avoir été confinée sur Internet pendant la pandémie de coronavirus. Jusqu'au 24 avril 2022, cette retrospective sur l’œuvre de l’Alsacien laisse une part belle à la photographie. Le point en images.


Réalisation : Olivier JUSZCZAK

  • Scénographie exposition « Thierry Mugler, Couturissime ».
    Scénographie exposition « Thierry Mugler, Couturissime ». — Christophe Dellière

    L’exposition « Thierry Mugler : Couturissime » au Musée des Arts Décoratifs (MAD) de Paris s’ouvre au public ce jeudi 30 septembre et restera en place jusqu’au 24 avril 2022. Couturier, artiste, mais aussi photographe, cette retrospective sur l’œuvre de l’Alsacien laisse une part belle à la photographie. Le point en images.


    Réalisation : Olivier JUSZCZAK

  • Manfred Thierry Mugler, 2021
    Manfred Thierry Mugler, 2021 — Reinier RDVA

    Né le 23 décembre 1948 à Strasbourg, Thierry Mugler a été dans les années 1970 le pionnier du défilé spectacle. Décédé le 23 janvier 2022 à l’âge de 73 ans, il s’était retiré de la mode en 2002, laissant derrière lui une carrière remplie d’extravagance et d’images.

  • Alan Strutt, Yasmin Le Bon (Londres, 1997), collection La Chimère, haute couture automne-hiver 1997-1998.
    Alan Strutt, Yasmin Le Bon (Londres, 1997), collection La Chimère, haute couture automne-hiver 1997-1998. — Alan Strutt

    « Thierry Mugler, Couturissime » est organisée en plusieurs actes, tel un opéra, mêlant de façon thématique costumes, projections animées, photographies et musique.

  • Gisele Bündchen, New York, 2018, collection Superstar Diana Ross, prêt-à-porter printemps-été 1991.
    Gisele Bündchen, New York, 2018, collection Superstar Diana Ross, prêt-à-porter printemps-été 1991. — Luigi & Iango

    Dès la fin des années 1960, la photographie de mode se développe en se substituant aux illustrations pour s’imposer pleinement. 

  • Claudia Lynx, 1995, collection Anniversaire des 20 ans, prêt-à-porter automne-hiver 1995-1996, The Helmut Newton Foundation, Berlin.
    Claudia Lynx, 1995, collection Anniversaire des 20 ans, prêt-à-porter automne-hiver 1995-1996, The Helmut Newton Foundation, Berlin. — The Helmut Newton Estate

    L’exposition consacre, dès le deuxième étage, une place de choix à ce médium avec de nombreux tirages rares signés des plus grands artistes et photographes de mode. Ici, une cuirasse robotique intégralement articulée qui nécessita pas moins de six mois de travail intensif. Dévoilée en 1995, elle est photographée ici par Helmut Newton.

  • Séance de photo pour le catalogue de la collection Lingerie Revisited, Monaco, 1998, The Helmut Newton Foundation, Berlin.
    Séance de photo pour le catalogue de la collection Lingerie Revisited, Monaco, 1998, The Helmut Newton Foundation, Berlin. — The Helmut Newton Estate

    Thierry Mugler a eu une fructueuse collaboration avec le célèbre photographe allemand Helmut Newton. Ce dernier a photographié la première campagne publicitaire du couturier.

  • Claude Heidemeyer, Opéra Garnier (Paris), 1986.
    Claude Heidemeyer, Opéra Garnier (Paris), 1986. — Manfred Thierry Mugler

    Une salle est dédiée aux réalisations photographiques de Mugler lui-même qui se lance, dès 1976, dans les prises de vues de ses propres campagnes visuelles.

  • Dauphine de Jerphanion, Opéra Garnier (Paris), 1986.
    Dauphine de Jerphanion, Opéra Garnier (Paris), 1986. — Manfred Thierry Mugler

    Il joue avec le glamour et la beauté de ses muses en les plaçant dans des lieux extrêmes, comme sur les toits de l’Opéra de Paris.

  • Claude Heidemayer, New York pour Les Infernales collection, prêt-à-porter automne-hiver 1988 – 1989.
    Claude Heidemayer, New York pour Les Infernales collection, prêt-à-porter automne-hiver 1988 – 1989. — Manfred Thierry Mugler

    Ou encore ici avec Claude Heidemayer sur les hauteurs des gratte-ciels de New York !

  • Scénographie exposition « Thierry Mugler, Couturissime ».
    Scénographie exposition « Thierry Mugler, Couturissime ». — Christophe Dellière

    Thierry Mugler était aussi parfumeur. Lancé en 1992, « Angel » disputera la première place des ventes au mythique N°5 de Chanel.

  • Jerry Hall, Campagne publicitaire du parfum Angel, Nouveau-Mexique, 1995.
    Jerry Hall, Campagne publicitaire du parfum Angel, Nouveau-Mexique, 1995. — Manfred Thierry Mugler

    Et c’est évidemment Thierry Mugler « himself » qui assure la campagne publicitaire du parfum en allongeant Jerry Hall dans un désert !

  • Collection « Insectes », haute couture printemps-été 1997, Robe en latex peint « carapace ».
    Collection « Insectes », haute couture printemps-été 1997, Robe en latex peint « carapace ». — Indüstria/Brad Branson and Fritz Kok

    L’univers onirique et bestiaire de Thierry Mugler est représenté dans l’exposition par de nombreuses pièces issues des collections Insectes et Chimères (1997/1998).

  • Scénographie exposition « Thierry Mugler, Couturissime ».
    Scénographie exposition « Thierry Mugler, Couturissime ». — Christophe Dellière

    Puis la science-fiction succède à ce monde animal et aquatique. De surprenantes créatures robotisées anticipent les révolutions du transhumanisme.

  • Emma Sjöberg lors du tournage du vidéoclip de la chanson « Too Funky », de George Michael, Paris, 1992.
    Emma Sjöberg lors du tournage du vidéoclip de la chanson « Too Funky », de George Michael, Paris, 1992. — Patrice Stable

    La musique occupe aussi une place de choix avec le clip Too funky de Georges Michael réalisé par Thierry Mugler dont les tenues sont portées par les plus célèbres top-modèles des années 1990.

Retourner en haut de la page