Le photographe David Bailey et le «Swinging London» à l'honneur de l'album RSF pour la liberté de la presse

DIAPORAMA Retrouvez les portraits des éminences de la pop culture avec le maître du noir et blanc aux soixante années de carrière

Olivier Juszczak
— 
Jane Birkin, 1969
Jane Birkin, 1969 — DAVID BAILEY

Des Rolling Stones à Elizabeth II, en passant par Catherine Deneuve, Jane Birkin et Andy Warhol, le portraitiste de génie David Bailey a immortalisé toutes les stars. Après Jacques-Henri Lartigue dans le numéro précédent, le grand témoin des Swinging London, les années 1960 à Londres, est à l’honneur du nouvel album de l'ONG Reporters sans frontières100 photos pour la liberté de la presse, en kiosque le 1er juillet. En plus du portfolio qui s’ouvre sur un entretien exclusif mené par le journaliste Philippe Manœuvre, vous retrouverez des témoignages de proches et des articles sur l'état des lieux de la liberté de la presse dans le monde. Voici quelques portraits des éminences de la pop culture avec le maître du noir et blanc aux soixante années de carrière.


Réalisation : Olivier JUSZCZAK

  • Couverture de l'album n°67 - David Bailey
    Couverture de l'album n°67 - David Bailey — DAVID BAILEY

    Des Rolling Stones à Elizabeth II, en passant par Catherine Deneuve, Jane Birkin et Andy Warhol, le portraitiste de génie David Bailey a immortalisé toutes les stars. Après Jacques-Henri Lartigue dans le numéro précédent, le grand témoin des Swinging London, les années 1960 à Londres, est à l’honneur du nouvel album de l'ONG Reporters sans frontières100 photos pour la liberté de la presse, en kiosque le 1er juillet. Voici quelques portraits des éminences de la pop culture avec le maître du noir et blanc aux soixante années de carrière.


    Couverture de l'album n°67 - David Bailey


    Réalisation : Olivier JUSZCZAK

  • Jean Shrimpton, 1963
    Jean Shrimpton, 1963 — DAVID BAILEY

    David Bailey est né en 1938 dans l’East End, un quartier défavorisé de Londres. Lors de son service militaire en 1956 dans la Royal Air Force, il découvre les images de Bert Stern et d’Henri Cartier-Bresson dans les magazines illustrés américains. A Singapour, après avoir acheté un copie d’un appareil Rolleiflex, il perfectionne sa technique photographique. De retour à Londres en 1959, il devient l’assistant du photographe John French puis signe un contrat deux ans plus part avec le Vogue UK. Il révolutionne la photographie de mode en mettant en scène le mannequin et non le vêtement, comme ici, avec sa compagne Jean Shrimpton.


    Jean Shrimpton, 1963

  • John Lennon & Paul McCartney, 1965
    John Lennon & Paul McCartney, 1965 — DAVID BAILEY

    En 1964, il publie Box of Pin Ups, un portfolio de 36 portraits de personnalités en vue dans le Swinging London comme les Beattles, Mike Jagger, Andy Warhol...


    John Lennon & Paul McCartney, 1965

  • The Kray Twins, 1965
    The Kray Twins, 1965 — DAVID BAILEY

    Et David Bailey intègre à cette collection le portrait des frères Kray, grands noms du crime organisé de l'East End. Une provocation.


    The Kray Twins, 1965

  • Andy Warhol, 1965
    Andy Warhol, 1965 — DAVID BAILEY

    À la fin des années 1960, sa célébrité est telle que la BBC lui commande une série de documentaires sur des stars du moment. Son film In Bed With Warhol, censuré avant même sa sortie, accroît un peu plus encore sa notoriété. 


    Andy Warhol, 1965

  • Catherine Deneuve, 1999
    Catherine Deneuve, 1999 — DAVID BAILEY

    En 1965, il épouse Catherine Deneuve. Ils se sépareront deux ans plus tard mais resteront très proches. Ce sera la seule fois où l’actrice française acceptera le mariage.


    Catherine Deneuve, 1999

  • Jane Birkin, 1969
    Jane Birkin, 1969 — DAVID BAILEY

    « Machine au vent, je me cache de mes poings… C’était fait, embarrassée mais fière… Plus tard, il me demandera d’en tirer un poster, je refuse… Après coup, j’ai tant regretté… C’est une des photos dont je suis la plus ravie, il a saisi la personne farouche mais culottée que j’étais » écrit Jane Birkin au sujet de cette photo dans un texte qu’elle a rédigé pour l’album.


    Jane Birkin, 1969

  • John & Yoko, 1974
    John & Yoko, 1974 — DAVID BAILEY

    En 1971, la National Portrait Gallery l’invite pour l’exposition SNAP, aux côtés du peintre David Hockney. Toujours avide de nouvelles expériences, il lance en 1976 son propre magazine, Ritz.


    John & Yoko, 1974

  • Jack Nicholson, 1984
    Jack Nicholson, 1984 — DAVID BAILEY

    Dans les années 1980, il prend en photo les backstages du concert Live Aid et réalise la célèbre publicité anti-fourrure pour Greenpeace : Dumb Animals.


    Jack Nicholson, 1984

  • Noel et Liam Gallagher, Oasis, 2006
    Noel et Liam Gallagher, Oasis, 2006 — DAVID BAILEY

    Oasis, Kate Moss, Johnny Depp… Son studio est un passage pour un portrait d’exception, voire une consécration pour une célébrité.


    Noel et Liam Gallagher, Oasis, 2006

  • Sa Majesté la reine Elizabeth II, 2014
    Sa Majesté la reine Elizabeth II, 2014 — DAVID BAILEY

    En 2019, l’éditeur Taschen lui consacre un SUMO, ouvrage au format exceptionnel qui revient sur l’ensemble de sa carrière. Un honneur. Agé de 83 ans, il continue de photographier.


    Sa Majesté la reine Elizabeth II, 2014

Retourner en haut de la page