« PhotoSaintGermain » : Un parcours consacré à la photographie dans la rive gauche de Paris

DIAPORAMA Voici quelques clichés à retrouver sur votre chemin

O.J.
— 
Lusted Men
Lusted Men — MARIE ROUGE

Jusqu’au samedi 23 janvier, la rive gauche parisienne accueille le 8e art pour faire place au festival « PhotoSaintGermain ». A l’occasion du 10e anniversaire de l’événement photographique dans la capitale, le parcours offre 26 expositions dans des institutions, des centres culturels et des galeries, situés dans le centre de Paris. Au total, 73 photographes sont mis à l’honneur permettant de retrouver quelques noms déjà connus de la photo, comme Lucile Boiron, ou de faire de belles découvertes tel le projet Lusted Men


Réalisation : Olivier JUSZCZAK

  • Alan Phelan, Joly screen photographs, photographies réalisées avec la méthode des plaques de verre de Joly, 2019
    Alan Phelan, Joly screen photographs, photographies réalisées avec la méthode des plaques de verre de Joly, 2019 — ALAN PHELAN

    Alan Phelan, Echos toujours plus sourd, au Centre Culturel Irlandais 

    Depuis 2017, Alan Phelan créé des photographies uniques appliquant la technique dite du « Joly Screen » développée en 1894 par le physicien Dublinois John Joly. Aujourd’hui oublié, ce processus consistait à superposer des écrans filtrants composés de rayures rouges, vertes et bleues, à un négatif noir et blanc.

  • Rudolf Samohejl, Pool © Rudolf Samohejl (UMPRUM)
    Rudolf Samohejl, Pool © Rudolf Samohejl (UMPRUM) — RUDOLF SAMOHEJL

    Images liquides, la photographie tchèque émergente, au Centre tchèque de Paris

    Une sélection de jeunes artistes issus de trois écoles de photographie tchèques, explore les possibilités de rencontre dans une société toujours plus individualiste. Comment vivre ensemble dans un monde où les certitudes passées ne cessent de s’effondrer ?

  • Tina Modotti, Mani di Burattinaio, Messico, 1929 © Tina Modotti / Archivio Cinemazero Images
    Tina Modotti, Mani di Burattinaio, Messico, 1929 © Tina Modotti / Archivio Cinemazero Images — TINA MODOTTI

    Tina Modotti, Photographie, liberté et révolution, à l'Institut Culturel Italien

    Retrouvez le travail de Tina Modotti (1896-1942), photographe et militante révolutionnaire, amie et interlocutrice de peintres tels Frida Kahlo et Diego Rivera, mais aussi mannequin et actrice du cinéma muet à Hollywood.

  • François Halard, Baalbek, 2019 © François Halard
    François Halard, Baalbek, 2019 © François Halard — FRANCOIS HALARD

    François Halard, Le temps des ruines, à la galerie Chenel

    Mêlant sculptures antiques et photographies, l’exposition mettra en regard deux séries de polaroïds : l’une réalisée autour des temples du site antique de Baalbek, au Liban, l’autre prise à La Cupola, ovni architectural construit sur l’île de Budelli, au nord de la Sardaigne.

  • Massao Mascaro, Jardin #14 © Massao Mascaro
    Massao Mascaro, Jardin #14 © Massao Mascaro — MASSAO MASCARO

    Massao Mascaro, Jardin, à la galerie du Crous

    Retrouvez le temps suspendu dans les photographies de Massao Mascaro.


  • Maïté de Orbe, Or a mandarine, 25,3 × 17,0 cm, 2019/20 © Maïté de Orbe, courtesy Daniel Blau, Munich
    Maïté de Orbe, Or a mandarine, 25,3 × 17,0 cm, 2019/20 © Maïté de Orbe, courtesy Daniel Blau, Munich — MAITE DE ORBE

    3 Under 30, aux galeries Daniel Blau et Meyer

    3 Under 30 est la quatrième édition d’un concours lancé par la galerie Daniel Blau pour soutenir la jeune création. Une opportunité pour les photographes émergents de voir leur travail reconnu et présenté au sein d’une exposition de groupe. Les noms des trois lauréats, âgés de moins de 30 ans, ont été annoncés cet été : Joseph Glover, Maïté de Orbe et Lucile Soussan.

  • Pilar Albarracín, IT, 1996 © Courtesy Galerie GP & N Vallois, Paris
    Pilar Albarracín, IT, 1996 © Courtesy Galerie GP & N Vallois, Paris — PILAR ALBARRACIN

    Paris Photo @ home, à la galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois

    En mars, période où chacun était chez soi, la galerie s’est lancée dans la rédaction d’une Note from home, une newsletter pour partager des portraits de nos artistes et leurs univers singuliers (et confinés). Aujourd’hui, la galerie fait le pari de refaire un stand « à la maison » avec les travaux de Pilar Albarracín, Julien Berthieret Alain Bublex.

  • Lucile Boiron, Womb, 2016-2019 © Lucile Boiron
    Lucile Boiron, Womb, 2016-2019 © Lucile Boiron — LUCILE BOIRON

    Lucile Boiron, Womb, à la galerie Madé

    Lucile Boiron explore la chair, le corps, et provoque des sentiments ambivalents comme le dégoût et le désir.

  • Cyprien Clément-Delmas, Daleside, 2015-2020, courtesy Rubis Mécénat, © Cyprien Clément-Delmas
    Cyprien Clément-Delmas, Daleside, 2015-2020, courtesy Rubis Mécénat, © Cyprien Clément-Delmas — CYPRIEN CLEMENT-DELMAS

    DALESIDE, au Rubis Mécénat hors-les-murs

    Depuis 2015, le photographe et réalisateur français Cyprien Clément-Delmas et le photographe sud-africain Lindokuhle Sobekwa développent un travail photographique documentant Daleside, une banlieue afrikaner située au sud-est de Johannesbourg en Afrique du Sud.


  • Lusted Men
    Lusted Men — MARIE ROUGE

    Lusted Men, au Lusted Men Project Space

    A la croisée de l’art, de la recherche et du manifeste, Lusted Men est une enquête initiée à l’été 2019 avec pour objectif de combler un vide : celui laissé par les photographies érotiques d’hommes.

  • Andrew Tshabangu, Rearview Mirror, 2004, © Andrew Tshabangu
    Andrew Tshabangu, Rearview Mirror, 2004, © Andrew Tshabangu — ANDREW TSHABANGU

    L’évidence des choses, à la SEPTIEME Gallery

    Retrouvez le travail de photographie documentaire du sud-africain d’Andrew Tshabangu, 54 ans. 

  • Feng Li, White Night in Paris, 2019
    Feng Li, White Night in Paris, 2019 — FENG LI

    Feng Li, White Night in Paris, au Port de Solférino

    La série « White Night in Paris » du photographe chinois fut réalisée au cours de trois flâneries dans la capitale, entre 2017 et 2019. 

Retourner en haut de la page