Musique d'été :le tube est vide

Benjamin Chapon

— 

Shy'm a chanté tout l'été, mais se trouve bien dépourvue à l'heure de la bise.
Shy'm a chanté tout l'été, mais se trouve bien dépourvue à l'heure de la bise. — C. TOURE/SIPA

D'un été, on garde : des cicatrices de piqûres de moustiques, un vague teint halé et… des souvenirs musicaux. Ça, c'était avant. Depuis quelques années, peu de tubes de l'été ont émergé. « Et alors » de Shy'm est le titre le plus diffusé cet été. Mais qui peut le fredonner aujourd'hui ? TF1 a senti le sirocco tourner et, pour son tube de l'été, a choisi une reprise des « Lacs du Connemara » par les Stentors, inepte quatuor de chanteurs lyriques.

I Gotta Neurone
« Le public jeune ne se tient plus au courant des tendances musicales avec la radio, ils vont plutôt sur Facebook écouter des dizaines de titres, explique un programmateur de Fun Radio. Nous, honnêtement, on essaye juste de suivre le mouvement. » Le zapping forcené en streaming aurait tué le tube de l'été qui a, lui, besoin de millions d'écoutes en boucle pour pénétrer nos cervelles.
Faux, estiment des chercheurs en neuro-musicologie qui croient au contraire que le tube de l'été survivra. « Une musique connue est réconfortante pour le cerveau, qui adore les boucles émotives, explique le Dr Jérôme Fauve. Mais plus que tout, ce qui apaise, c'est le son de sa propre voix sur des fréquences simples. » Voilà l'explication neurologique de l'effet apaisant des mantras. Contre toute attente, quand il beugle « I Gotta Feeling » des Black Eyed Peas, l'estivant de 2009 fait plaisir à ses neurones. En revanche, les musiques rythmées heurtent notre ciboulot qui les oublie plus vite. « Le cerveau est conçu pour ne pas enregistrer trop longtemps ces séquences sonores pour ne pas nuire au rythme cardiaque dont la cadence est vitale. » Même l'été, le cœur a ses raisons que David Guetta ignore.

Musique légère et court vêtue

« On entend la musique avec tout notre corps, grâce aux vibrations, rappelle Jérôme Fauve. Nous sommes donc plus réceptifs à la musique lorsque nous sommes nus, ou peu vêtus. » A moins d'avoir passé l'étéen Bretagne, votre corps a donc nécessairement vibré à un tube de l'été.