Tango, rock, salsa, de la rue au salon

©2006 20 minutes

— 

Le tango apparaît au xixe siècle dans les faubourgs de Buenos Aires (Argentine). Il ne gagne sa place dans les salons chics qu'à la faveur de l'engouement parisien, dans les années 1910.

Le rock est né, lui aussi, dans les rues au début des années 1920, à Harlem (Etats-Unis), sous sa forme « lindy hop » (swing). Il est importé à Paris après 1945, et le be-bop (version salon du swing) devient à la mode à Saint-Germain-des-Prés.

Egalement issue de danses populaires, la salsa reçoit son nom de baptême en 1966, lors d'une interview radio où Richie Ray compare sa musique à une sauce (« salsa ») ketchup. Rendue fameuse en France par le célèbre CD Buena Vista Social Club, sorti en 1996, elle envahit peu à peu tous les dancings.

La danse à deux est de plus en plus tendance, y compris chez les jeunes. « Les gens en ont marre de danser en boîte de manière individualiste », constate une passionnée de salsa. Depuis une dizaine d'années, cette danse fait l'unanimité : jugée « plus festive et sensuelle » que le rock, et plus accessible que le tango.