A feuilleter de toute urgence

STAYING ALIVE Les guides de survie ont donné naissance à des parodies en version pop culture...

Joël Métreau

— 

Pictogrammes de Cédric Bucaille qui illustrent le livre "Aliens mode d'emploi".
Pictogrammes de Cédric Bucaille qui illustrent le livre "Aliens mode d'emploi". — Bélial / Cédric Bucaille

Comment les candidats de «Koh-Lanta» peuvent-ils étancher leur soif ? En sirotant du sang frais de tortue ou en suçant les vertèbres d’un gros poisson, suggère Survivre, comment vaincre en milieu hostile, rédigé par le médecin-colonel Xavier Maniguet, décédé en 2009 dans un accident d’avion.

«Ce livre est réédité depuis 1988. C’est un ouvrage de fond», assure-t-on chez Albin Michel. Naufrage, avalanches, tornades… Recensant en creux les catastrophes auxquelles on peut être confronté, les guides de survie sont des condensés de paranoïa. Paniquées à l’idée de voir les morts marcher, déjà 1,5 million de personnes dans le monde ont acheté leur Guide de survie en territoire zombie (Calmann-Lévy), écrit par Max Brooks. Sorti cette année en France,

Survivre à une invasion robot (Orbit) de Daniel H. Wilson permet efficacement de se défendre contre ces «psychopathes métalliques». Des conseils précieux couvrent un large éventail de situations : tromper l’ennemi en se faisant passer pour un androïde («changez votre signature calorifère») ou désactiver un robot domestique rebelle («faites comme si tout était normal»).

Contact extraterrestre

«Avec Brooks, on est dans le pastiche de guide de survie, explique l’auteur français de SF Laurent Genefort. Le thème appartient au fantastique, mais il suit un développement rigoureux. Quant à Wilson, c’est un docteur en robotique. Son guide s’appuie sur le réel et fait beaucoup référence au cinéma. Mon projet est plus littéraire.» Son Aliens mode d’emploi, qui vient d’être publié chez Le Bélial’, est sous-titré «Un manuel de survie en situation de contact extraterrestre». Il se veut davantage un «manuel de savoir-vivre», précise l’auteur, égrenant les précautions à prendre en cas de conflit, mais aussi de relation amoureuse («assurez-vous que le rapport sera biologiquement sans danger»).

Ces conseils prodigués après consultation d’exobiologistes et d’astrophysiciens témoignent qu’il ne faut pas forcément craindre les aliens. Rien ne sert d’être parano. «Les aliens ne sont pas tous des envahisseurs, mais des touristes, des nomades ou réfugiés», explique Laurent Genefort.