des présidentset des montres

Anne DEMOULIN

— 

1. Navitimer, Breitling, 4000 €. 2. Vulcain, Anniversary Heart, 4950 €. 3. Charles de Gaulle Automatic Gold Silver, Lip, 269 €. 4. Classique Automatique, Michel Herbelin, 590 €. 5. T-18 Churchill Gold, Lip,  149 €. 6. 5140G, Patek Philippe, 55 000 €.
1. Navitimer, Breitling, 4000 €. 2. Vulcain, Anniversary Heart, 4950 €. 3. Charles de Gaulle Automatic Gold Silver, Lip, 269 €. 4. Classique Automatique, Michel Herbelin, 590 €. 5. T-18 Churchill Gold, Lip, 149 €. 6. 5140G, Patek Philippe, 55 000 €. —

Un emploi du temps chronométré. Un look scruté dans les moindres détails. Les poignets des puissants suscitent la convoitise des horlogers.

G Barack Obama.
Plus de 10 millions de lecteurs ont vu Eisenhower porter la montre Vulcain Cricket dans le Saturday Evening Post, déjà aperçue au poignet de Truman. Perpétuant une tradition, la marque suisse a offert à Obama le modèle Anniversary Heart (2) en acier. Il possédait déjà une Tag Heuer et un chronographe.
G De Gaulle et Churchill.
Côté français, Charles de Gaulle arborait une Lip (3). Même combat pour Churchill, qui reçu la T-18 (5) pour les services rendus à la France.
G Hollande et Sarkozy
Le président partage avec Julien Dray la passion horlogère. Il posséderait une Breguet, une Breitling (1), une Cartier, une Rolex – on se souvient de Séguéla –, une Péquignet et la fameuse Patek Philippe (6), qu'il a rangée lors de son bain de foule à la Concorde. Hollande préfère rester discret sur sa montre, qui appartient à la sphère privée.
G Le futur président
Nous lui suggérons la Classique Automatique de Michel Herbelin (4). Une montre de luxe de fabrication française, thème fort de la campagne, cohérente avec la stature d'un chef d'Etat. Pas ostentatoire, idéale pendant la crise. Utile car « l'exactitude est la politesse des rois ».654321