Académie française: Patrick Poivre d'Arvor victime d'un canular

A.G.

— 

La semaine dernière, l’ancien présentateur du 20h de TF1 Patrick Poivre d’Arvor, a été recalé à l’Académie française, n’obtenant que trois voix. Il devait en remporter au moins 13 pour succéder à Pierre Jean-Rémy, décédé en 2010, au fauteuil numéro 40. Coup de théâtre ce mercredi, le Canard Enchaîné indique que sa candidature infructueuse à l’Académie française aurait été compromise par une fausse lettre de soutien adressée aux Immortels. Des mots écrits par François Korber, ancien détenu préoccupé de justice littéraire. Cette lettre rappelant les casseroles du journaliste était un canular de A à Z, mais a, malheureusement pour PPDA, été prise au sérieux par certains Académiciens.

«Il n'y avait aucune ambiguïté dans ma lettre humoristique de faux soutien à PPDA, signée de mon nom et adressée à chaque académicien», a expliqué à l'AFP ce mercredi François Korber. Mais certains Immortels «l'ont lue trop vite et attribuée au candidat lui-même, ce qui les a irrités», a-t-il précisé. «Le ton de la lettre était sans équivoque mais certains Immortels s'y sont laissés prendre, ont cru à un soutien ou à une auto justification» de PPDA, a confié à l’agence de presse l'un des destinataires, qui a souhaité garder l’anonymat.

La lettre envoyée par François Korber dans son intégralité:

«Monsieur l'Académicien,
Les médias nous apprennent qu'un écrivain tout à fait remarquable sollicite l'honneur d'être admis à l'Académie, et je voudrais lui apporter mon entier soutien contre tous les médisants.
Il a, rappelons-le, fait paraître une biographie d'Hemingway qui a été très remarquée. Il avait poussé la conscience professionnelle jusqu'à faire quelques emprunts qu'il avait - c'est vrai - oublié de signaler. Mais il faut le comprendre: c'est un homme pressé. Il lui arrive d'employer des personnes de toutes les couleurs - même des Noirs, il n'est pas raciste - pour écrire les livres qu'il signe.
Pourrait-on lui reprocher d'avoir utilisé quelques vieilles lettres d'amour dans un roman? Il s'agit simplement du recyclage de vieux papiers: on nous enjoint, constamment, d'éviter tout gaspillage.
Rapporter un enfant d'Irak dans un discret sac de voyage sous l'oeil des caméras? Quelle importance...  J'emmène bien mon chat chez le vétérinaire dans ma «valise à minou», sans journalistes, il est vrai...
Quant à présenter une interview de Fidel Castro, enregistrée par d'autres, comme un entretien en direct, c'était pour rendre la conversation plus vivante.
Je suis certain, Monsieur l'Académicien, que vous n'hésiterez pas à offrir votre voix à un auteur aussi méritant, qui rehaussera par son éminence le prestige de votre auguste assemblée, et qui pourra, grâce à vous, faire refaire des cartes de visite dignes de lui. 
Vous remerciant de m'avoir prêté attention quelques instants,
Je vous prie de croire, Monsieur l'Académicien, malgré les apparences,
à mon très profond et sincère respect.
François KORBER»