Les couleurs du « Narcisse noir »

— 

Le Narcisse noir (1947), troublant.
Le Narcisse noir (1947), troublant. — ITV STUDIOS GLOBAL ENTERTAINMENT

Comment l'installation de religieuses britanniques dans un ancien harem situé sur les contreforts de l'Himalaya se transforme… en pugilat. Le titre ne ment pas. Le Narcisse noir (1947), réédité en DVD et Blu-Ray chez Carlotta, est un vrai film noir. Un drame romanesque presque aussi sanglant que Les Chaussons rouges (1948), du même duo Michael Powell-Emeric Pressburger. Bien servi par les couleurs inimitables d'une technologie pourtant balbutiante, le Technicolor, ce film vaut aussi pour son climat étrangement érotique, alors qu'on n'aperçoit aucun corps dénudé. Ces nonnes-là vont apprendre ce que le désir veut dire face à un bellâtre réduit au rang d'homme-objet. Et c'est passionnant.Stéphane Leblanc