Hellboys, groupe d'enfer

©2006 20 minutes

— 

Difficile, pour un fan de rock'n'roll, d'avoir échappé à un show des Hellboys. Pionniers de la scène garage parisienne en activité dès la fin des années 1990, le groupe ne sort son premier album, Mutant Love, qu'aujourd'hui. Son propos est aussi simple que séduisant : du rock, fort en riffs, excitant, sous les influences combinées d'Elvis et des Clash pour la pointe de punk et de ska. Le tout relevé d'une touche d'humour, comme en attestent les paroles à la Dutronc du très sixties Besoin de rien. Mais ils maîtrisent aussi le registre de l'émotion, avec la ballade poignante Gates of Graceland, qui conclut l'album en beauté.

I. Ch.