Ainsi font d'insolites marionnettes

©2006 20 minutes

— 

Il n'y a pas que les minots qui sont contents. Les grands aussi ! Les Scènes ouvertes à l'insolite* offrent un panorama surprenant d'un art en pleine mutation : la marionnette. Longtemps synonyme de loisir enfantin, cet art explore aujourd'hui divers territoires, des plus grinçants aux plus délirants, et s'acoquine au passage avec la danse, le cirque, les arts plastiques ou les nouvelles technologies.

De jeunes compagnies présentent là leurs premiers pas artistiques. Et on salive à l'idée de découvrir Tenir debout, de Cécile Briand, qui donne vie à des vêtements. La Femme poisson, de la compagnie La Soupe, ravive le charme des foires du début du siècle, La Chair de l'homme, d'Aurélia Ivan, sur un texte de Valère Novarina ou encore L'Affaire Poucet, de la compagnie Bakélite qu'on imagine bien tordre le cou au conte de Perrault. Côté high-tech, Ça vous regarde, de Michel Ozeray, nous plonge dans le bras géant d'un robot avec un dispositif interactif de captation visuelle et sonore. Et si tout le monde se réjouira de croiser Les Bénévoles, du TOF Théâtre, au détour d'un couloir, seuls les plus grands pourront visiter l'expo des Péruviens Los Grumildos. Bar à strip-tease au premier et bordels à l'étage : leur maison de poupée version sex et rock'n' roll est pour la première fois présentée en France.

Charlotte Lipinska

Ouverture ce soir et jusqu'au 20 juin au Théâtre de la Marionnette à la Cité internationale, Paris 14e.