Culture

Busta Rhymes aux bons soins du Dr Dre

Trois ans que Busta Rhymes nous faisait languir. Ce rappeur américain surpuissant s'était retiré pour mieux faire « tout exploser » avec The Big Bang, son septième opus. Contrairement à ses albums précédents, dont l'efficacité des singles cachait une...

Trois ans que Busta Rhymes nous faisait languir. Ce rappeur américain surpuissant s'était retiré pour mieux faire « tout exploser » avec The Big Bang, son septième opus. Contrairement à ses albums précédents, dont l'efficacité des singles cachait une construction parfois médiocre, The Big Bang est admirablement réalisé, du début à la fin. Pas étonnant : le Dr Dre est aux manettes. « Il m'a appris la patience. Et il a eu raison ! Les meilleures chansons sont sorties à la toute fin des trois ans. Dre avait besoin de tout ce temps pour porter l'album à un niveau tel qu'il ne puisse que devenir un classique. »

Partageant le micro avec Missy Elliott, Nas ou Kelis, celui qu'on appelle Bus-A-Bus signe quinze titres « taillés pour les stades », avec de grosses basses, des claviers musclés et un flow massif, porté par une voix toujours plus épaisse. Busta s'est aussi transformé en un MC complet et ses textes sont plus personnels, à l'image de Been Through the Storm, avec Stevie Wonder.

Adeline Lajoinie

En concert au Zénith de Paris le 14 juin.