Les sites touristiques plantent le décor

©2006 20 minutes

— 

Les héros de Bande à part (1964), de Jean-Luc Godard, visitaient le Louvre en 9 min 43. Mais ce film avait été réalisé à l'insu des gardiens du musée. Aujourd'hui, les monuments sont devenus plus accueillants, vu l'impact touristique qu'un long métrage peut susciter. Le phénomène Amélie Poulain a ainsi boosté la fréquentation touristique de la Butte Montmartre... Le Louvre, soucieux de sa réputation, a accepté d'accueillir sans sourciller, mais moyennant finances, l'équipe du Da Vinci Code malgré les invraisemblances du roman.

Les tournages dans les monuments historiques ont augmenté de 54 % depuis 2002. En partie grâce à une directive du ministère de la Culture visant à simplifier l'accueil des équipes de tournage. Et l'édition de « Paris et l'Ile-de-France comme au cinéma » (www.pidf.com), guide attrayant et gratuit, montre que les régions s'intéressent à leur image, au point d'aider financièrement de nombreux films.

S. L.