Rona Hartner : « Ma passion vient du film “Gadjo Dilo” »

©2006 20 minutes

— 

Interview de Rona Hartner, comédienne et chanteuse.

Comment avez-vous découvert la musique tzigane ?

J'ai toujours aimé la musique tzigane mais elle me semblait fermée aux non-initiés. En Roumanie, je chantais plutôt du rock dans des clubs underground. C'est en tournant Gadjo Dilo que je l'ai vraiment découverte.

Et ça fait quel effet ?

Mon personnage de Sabina m'est entré par les pieds et a gagné toute ma personne. Je l'ai tellement joué à fond que dès que je mets une robe tzigane, j'enlève mes chaussures et je me mets à manger avec les mains... Quand je suis revenue à la musique, il m'a paru naturel de faire du tzigane.

Vous jouez ce soir au Bataclan. A quoi doit-on s'attendre ?

Je serai accompagnée de l'Anapoda Band. Anapoda signifie « de travers » en roumain. Le groupe mélange électro, musique klezmer, salsa. Et moi, je chante en huit langues.

Recueilli par A. L.