Les Absentee n'ont pas tort

©2006 20 minutes

— 

Absentee a du caractère et l'affiche sur Schmotime, deuxième album du groupe rock londonien. Ses chansons, influencées par la pop bricolée de Pavement ou Lambchop et dominées par la voix d'outre-tombe de Dan Michaelson, héritier de Tom Waits et Nick Cave, séduisent en une écoute. On adore leur côté accrocheur, leurs mélodies en forme de patchworks sonores et l'atmosphère des morceaux, légers en apparence. Car si l'on décortique par exemple We Should Never Have Children, chatoyant avec son choeur d'enfants, on s'aperçoit qu'il s'agit d'une sombre histoire de rupture. C'est la force d'Absentee : brouiller les pistes et donner l'envie d'y revenir pour percer ses mystères.

Isabelle Challey