Un manga très « nature »

©2006 20 minutes

— 

Le dessinateur japonais Jirô Taniguchi n'a pas fini de surprendre : voilà que ce maître du manga réaliste s'attaque au western dans Seton, le naturaliste qui voyage (éd. Kana). Inspiré du livre de Yoshiharu Imazumi, ce pavé de 282 pages retrace un épisode véridique de la vie d'Ernest T. Seton, un naturaliste de la fin du xixe siècle. Au Nouveau-Mexique, Seton traque une meute de loups qui décime les élevages. A leur tête, Lobo, auquel on prête des attributs divins... Ce premier tome, sous-titré « Lobo, le roi des loups », oppose physiquement l'homme et l'animal quand leurs esprits semblent fusionner. D'un lyrisme quasi extatique, l'album s'avère une formidable ode à la nature. Laquelle est un thème récurrent, voire fondateur, de l'oeuvre de Taniguchi.

Olivier Mimran