Natalie Portman: «Je ne peux pas ignorer ce qui se passe autour de moi»

©2006 20 minutes

— 

Dans sa quête du Bien contre le Mal, V rencontre Evey Hammond (Natalie Portman), une séduisante jeune femme qui malgré elle va se retrouver mêlée à la révolution en cours et ainsi découvrir sa véritable personnalité.
Dans sa quête du Bien contre le Mal, V rencontre Evey Hammond (Natalie Portman), une séduisante jeune femme qui malgré elle va se retrouver mêlée à la révolution en cours et ainsi découvrir sa véritable personnalité. — Olivier Lang AFP/DDP

Interview de Natalie Portman, à l'affiche de "V comme Vendetta", de James Mc Teigue

Pourquoi avez-vous choisi de tourner ce film ?

V comme Vendetta correspond exactement au type de divertissements hollywoodiens que j'ai envie de tourner. Un film comme celui-là démontre qu'on peut raconter une histoire grand public tout en conduisant le spectateur à s'interroger sur des thèmes aussi graves que le terrorisme et les abus de pouvoir du gouvernement.

Connaissiez-vous la bande dessinée d'Alan Moore et David Lloyd ?

Je l'ai découverte après avoir lu le scénario. J'ai été emballée par sa richesse graphique et sa complexité. Je ne connaissais rien aux comics que je croyais plutôt destinés aux garçons ! Découvrir qu'il pouvait s'agir d'art à part entière a été une vraie surprise.

Quel aspect de votre personnage vous a fascinée ?

Je me suis demandée comment quelqu'un de normal, doté d'une forte personnalité, pouvait commettre des actes extrêmes pour défendre ses idées. Le film aborde ce sujet sans tabou et sans manichéisme.

N'est-ce pas difficile de jouer face à un partenaire masqué ?

C'est complètement déstabilisant, mais moins que lorsque je travaillais devant un écran vert pour les scènes d'effets spéciaux de Star Wars. On se demande constamment quelle est l'expression de son partenaire. Cela conduit à se créer un imaginaire qui favorise votre jeu.

Et le fait d'avoir eu à vous raser la tête ?

Si l'expérience est traumatisante pour l'héroïne du film, elle a été plutôt plaisante pour moi. Ne plus être obligée de soigner mes cheveux, quel gain de temps !

Vous semblez être une jeune femme engagée...

Je ne dirais pas « engagée », mais plutôt « concernée »... Je ne peux pas ignorer ce qui se passe autour de moi. J'ai des moments où je ressens un besoin maladif de me documenter sur l'état du monde et d'autres où j'aimerais tout oublier.

Que faites-vous pour oublier ?

Je fais moins la fête qu'autrefois car je travaille trop... mais je vais au cinéma voir de vieux films. C'est mon côté intello. J'adore aussi faire du shopping, mais pas à Londres où tout est si cher qu'une pauvre actrice américaine n'a pas les moyens de se lâcher dans les boutiques !

Recueilli par Caroline Vié

Natalie Portman, en jeune femme retenue prisonnière par un mystérieux redresseur de torts, livre une belle composition, entre force et fragilité, dans une fable futuriste d'une grande richesse visuelle. Un scénario au cordeau mêle habilement péripéties romanesques et réflexion sur toutes les formes d'abus de pouvoir.