Violence, j'écris tes noms

LIVRE La philosophe Michela Marzano publie un «Dictionnaire de la violence»...

Alice Coffin

— 

Le dictionnaire de la violence  a été rédigé par deux cents chercheurs.
Le dictionnaire de la violence a été rédigé par deux cents chercheurs. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Quel est le point commun entre Sartre, la Bible et une sorcière? Entre l'hôpital psychiatrique, la «raison instrumentale» et Platon? Tous figurent dans les 300 entrées du Dictionnaire de la violence, rédigé par 200 auteurs (historiens, sociologues) et dirigé par la philosophe Michela Marzano aux éditions PUF.

E comme économie

Crise, mondialisation, «il était important d'intégrer les nouvelles formes de la violence, explique Michela Marzano. la violence est éternelle, mais se transforme. Une des caractéristiques de la période contemporaine est d'être celle d'un discours néolibéral qu'il faut décrypter à l'aune de la violence.» Parmi les définitions, on trouve donc «marché» et «chômage». Et on apprend que la recherche du profit a parfois servi des thèses racistes. Ainsi certains anthropologues ont justifié l'esclavage dans le sud des Etats-Unis en affirmant que les Noirs avaient une colonne vertébrale incurvée, adaptée à la culture du coton…

Y comme YouPorn

YouPorn figure à l'entrée «Vidéos amateurs». Qui s'ouvre par Abraham Zapruder, celui qui a filmé l'assassinat de Kennedy. «Il fallait laisser une place aux images, désormais si importantes, explique Michela Marzano. Nous avons aussi une entrée “snuff movies”, sur les vidéos d'égorgement. Ce type d'image connaît une nouvelle actualité.»

V comme viol

A la sortie de son dico, Marzano a été sollicitée sur l'affaire DSK. «Elle montre, comme d'autres la confusion qui règne autour de certains termes. La violence n'est pas que physique, elle est aussi abus de pouvoir et symbolique.» Mettre la violence en mots ou des mots sur la violence, c'est d'ailleurs la définition de certaines thérapies. C'est aussi la mission de ce dictionnaire.