La polémique des cadavres en vitrine

©2006 20 minutes

— 

Sensibles s'abstenir : 22 cadavres et 260 organes humains sont exposés depuis hier et jusqu'au 30 juillet au Earl's Court de Londres. Et bien que « Bodies... the Exhibition » soit l'occasion de découvrir les secrets de l'anatomie à travers des corps disséqués, le doute persiste sur l'origine des cadavres. Les organisateurs américains de Premier Exhibitions certifient que les corps ont été obtenus de façon légale et qu'ils proviennent tous de Chine. Mais la secte religieuse Falun Gong, interdite en Chine, pense qu'il s'agirait d'opposants politiques morts dans les prisons chinoises et demande que soit révélée l'identité de chaque cadavre exposé.

D. M.