Et Gotlib inventa le gag, une case en moins

©2006 20 minutes

— 

Ce monstre sacré de la bande dessinée francophone ne dessine plus depuis vingt ans et pourtant, Marcel Gotlib, 72 ans, n'en finit pas de faire parler de lui. Ou plutôt de son oeuvre, tant les hommages se multiplient en ce début d'année : après un album multimédia consacré à la Coccinelle, l'un de ses personnages fétiches, deux intégrales sont annoncées à quelques jours d'intervalle.

La première, sobrement intitulée Gai-Luron (Fluide Glacial) est consacrée au chien blanc débonnaire, inspiré du Droopy de Tex Avery, qui a fait les beaux jours du journal Vaillant (rebaptisé Pif Gadget en 1969). « Il est apparu dans le numéro 1 000 », confie Gotlib. « Au départ, ce n'était qu'un personnage secondaire de la série “Nanar et Jujube”, que Gai-Luron a fini par évincer ». La seconde intégrale, à paraître le 26 avril, s'articule justement autour de ces personnages. Nanar, Jujube et Piette (Glénat) compilera, sur 196 pages, l'ensemble des gags qui ont lancé leur créateur dans le grand bain, en 1962. La veille, le Centre belge de la bande dessinée aura inauguré, à Bruxelles, une rétrospective de l'oeuvre de Gotlib. L'exposition, programmée jusqu'au 17 septembre, pourrait s'expatrier ensuite en France...

Si l'actualité de ce créateur est si forte, c'est que Gotlib a marqué de son empreinte le monde de la BD. Moins par les séries précitées, destinées à un jeune public, qu'avec celles, plus adultes, réalisées quelques années plus tard pour Pilote, L'Echo des Savanes ou Fluide Glacial. Des Dingodossiers à la Rubrique-à-brac, en passant par Hamster Jovial et Rhââ Lovely ou encore Pervers pépère, la liberté de ton de Gotlib a fait école. D'ailleurs, la nouvelle génération de créateurs de BD ne fait pas mystère de l'admiration – teintée de révérence – qu'elle porte à cet empereur de l'humour.

Olivier Mimran

1934 Naissance de Marcel Gotlib, le 14 juillet, à Paris. 1962 Entre à Vaillant et crée Nanar et Jujube, puis Gai-Luron. 1965 Entre à Pilote. Dessine Les Dingodossiers (avec René Goscinny au scénario), puis crée la Rubrique-à-brac. 1972 Fonde L'Echo des Savanes avec Mandryka et Bretécher. 1975 Lance le mensuel Fluide Glacial. 1986 Sortie de son dernier album, La Bataille navale. 1991 Reçoit le grand prix d'Angoulême.