En haut : Philip Treacy et Grace Jone. En bas : une création du chapelier, Lady Gaga, Queen Elizabeth et Princess Beatrice coiffée du fameux « bretzel ».
En haut : Philip Treacy et Grace Jone. En bas : une création du chapelier, Lady Gaga, Queen Elizabeth et Princess Beatrice coiffée du fameux « bretzel ». — Photos : SLENDERTONE, THE SUN / SIPA, Rex Features / REX / SIPA, ISOIMAGES / SIPA, T. MELVILLE / REUTERS.

Culture

Le chapelier multicasquette

Philip Treacy

Ce qui rapproche Kate Middleton et Lady Gaga ? Les créations extravagantes de Philip Treacy. Le chapelier le plus célèbre du monde a su faire la synthèse de l'avant-garde et de la tradition. Confortablement assis dans un fauteuil du Soho Hotel de Londres pour le lancement, chez Harrods, du casque d'électrostimulation Slendertone* dont il signe le nouveau design, il partage, non sans plaisir, quelques anecdotes savoureuses. De sa rencontre surréaliste avec la reine à son (seul) fashion faux pas. Le tout avec un humour imparable. So Irish !

Vous n'avez pas de limites…
Aucune. Les limites sont ennuyeuses, il faut penser librement.

Même lorsque l'on crée trente-six chapeaux pour un mariage royal ?
Les « Royals » sont les porteurs de chapeaux les plus célèbres au monde. Lorsque j'ai rencontré la reine pour la première fois, elle m'a demandé ce que je faisais dans la vie. Je lui ai répondu : « I make hats ». (Je fais des chapeaux). « You make cats ? (Vous faites des chats ?), s'est-elle étonnée. « Des chapeaux. » « Quelle idée, personne n'en porte de nos jours ! ». Alors que le protocole l'interdit, je n'ai pas résisté et je lui ai demandé si elle aimait porter des chapeaux. Elle m'a regardé comme un insolent, avant de répondre : « ça fait partie de l'uniforme. »

Autre reine, de la pop cette fois. Comment travaillez-vous

avec Lady Gaga ?
Elle est adorable, mais avec elle, tout change chaque jour. D'ailleurs, nous avons reçu ce matin un message de Mlle Gaga (il interpelle son attachée de presse). Lis-le nous, Alexandra ! « Pour son prochain clip, elle veut un chapeau sur le thème de son show. » Voilà. Pour elle comme pour Grace Jones, c'est tout, tout de suite. Elles font partie de ces personnes qui viennent vous voir et vous font comprendre qu'elles ne s'en iront pas tant que vous ne leur aurez pas conçu un chapeau. Elles le veulent, un point c'est tout. C'est ce désir qui est stimulant et que je respecte.

race Jones, Daphné Guinness, Lady Gaga… Avez-vous trouvé une muse

à la mesure de votre imagination ?
Mais elles sont plus folles que mon imagination ! Grace Jones, tout particulièrement. L'autre fois, nous étions dans son hôtel à New York. A son arrivée, tout le monde l'a prise pour Whitney Houston et ça l'a fait rire. (Il imite son rire). C'est dire si elle a de l'humour, tout comme Lady Gaga. D'autres femmes très célèbres n'ont pas ce sens de l'humour…

Traditionnel ou extravagant,

quelle est la fonction du chapeau ?
On porte un chapeau avant tout pour être soi-même, se sentir bien et unique. Chacun veut quelque chose juste pour soi. Les marques de luxe, aujourd'hui, sont toutes comme McDonald's. Il y en a à tous les coins de rue. Or, ce n'est du luxe que lorsque c'est pour nous seuls.

Avec quelles Françaises aimeriez-vous travailler ?
J'aime Béatrice Dalle et Catherine Deneuve, pour qui j'ai fait plusieurs chapeaux. Votre première dame également est plutôt exceptionnelle. Malheureusement, les Françaises ne portent pas assez de chapeaux, alors qu'elles ont un sens de la féminité incroyable.

Quelle est la création dont vous êtes

le plus fier ?
Le chapeau de la princesse Beatrice lors du mariage royal ! (Comparé à un bretzel, il avait provoqué de nombreuses moqueries et s'annonce comme un hit pour Halloween). Pourquoi pas ? (rires). J'étais à Sydney le week-end dernier, où j'admirais l'incroyable opéra, mon monument préféré. Eh bien, son architecte avait pourtant dû quitter l'Australie avant de pouvoir finir le projet. Les gens ont parfois du mal à embrasser le futur.