Le groupe R.E.M. se sépare

MUSIQUE Après plus de 30 ans de carrière...

P.B. avec Reuters

— 

Le chanteur du groupe R.E.M., Michael Stipe, en 2005.
Le chanteur du groupe R.E.M., Michael Stipe, en 2005. — STR NEWS/REUTERS

«It's the end of the world as we know it», chantait Michael Stipe en 1987. En 2011, ce n'est pas la fin du monde mais bien du groupe. Les membres de R.E.M l'ont annoncé mercredi via un communiqué.

«En tant que R.E.M et tant qu'amis et comploteurs de toujours, nous avons décidé d'en finir avec le groupe», écrivent-ils sur leur site officiel dans un message adressé à leurs fans. «Nous nous quittons avec un grand sentiment de gratitude, d'accomplissement et d'étonnement face à tous ce que nous avons réalisé. A tous ceux qui ont un jour été touchés par notre musique, nous adressons nos plus profonds remerciements.»

70 millions d'albums vendus

Avec Michael Stipe au chant, Peter Buck à la guitare, Mike Mills à la basse et Bill Berry à la batterie, R.E.M a produit 15 albums depuis 1980, dont le dernier, intitulé Collapse into Now est sorti en France en mars dernier.

Notamment grâce à des titres imparables comme Losing my religion ou Everybody hurts, R.E.M. a vendu plus de 70 millions d'albums et fait son entrée au Rock'n'roll walk of fame en 2007.

Faisiez-vous partie de ceux qui pensaient que le groupe avait déjà splité? Ou avez-vous déjà emballé sur Everybody Hurts? Racontez-nous vos souvenir R.E.M. ci-dessous.