L'art moderne à l'italienne

©2006 20 minutes

— 

L'art italien du début du xxe siècle, peu connu en France, est à découvrir au Grand Palais, à Paris. Didactique, « Italia Nova » détaille à travers une centaine d'oeuvres les courants artistiques qui se sont succédé dans la péninsule, entre 1900 et 1950. Soit cinquante années d'expérimentations et de rebondissements.

L'exposition s'ouvre en effet sur le futurisme, qui s'attache notamment à la restitution du mouvement dans l'art, à l'image de La Main du violoniste (1912) de Giacomo Balla (ci-dessus). Elle se poursuit sur un retour à une certaine mesure classique, avec des toiles de Chirico ou de Morandi. Pour s'achever sur une nouvelle table rase avec les abstractions de Burri ou de Manzoni. Une note finale qui offre de nouvelles perspectives, tout aussi riches.

Jeanne Dréan

Jusqu'au 3 juillet au Grand Palais (Paris, 8e).