Le violoncelle rendu Gaillard

©2006 20 minutes

— 

La jeune violoncelliste Ophélie Gaillard donne un sacré souffle aux sonates de Vivaldi qu'elle vient d'enregistrer (CD Ambroisie). Le largo de la Sonate nº 5 a des accents de ballade, la gigue de la nº 9 s'emballe et roule. Autant dire que le concert de ce soir Salle Gaveau (Paris, 8e), où elle doit reprendre six des pièces du disque, devrait dégager de l'énergie. Cette soliste montante, qui défend le répertoire de son instrument avec l'ensemble Pulcinella qu'elle a créé, s'associe volontiers au travail d'acteurs ou de danseurs. Une expérience scénique qui offre, grâce à sa manière de souligner les nuances, une dimension théâtrale aussi jubilatoire qu'inhabituelle.

Ph. V.