Les prostituées, marchandes de poésie

CULTURE Agnès Pierron publie chez Balland un petit dictionnaire de la prostitution...

Charlotte Pudlowski

— 

Agnès Pierron, auteure du Dictionnaire des mots du Sexe
Agnès Pierron, auteure du Dictionnaire des mots du Sexe — DR.

Allumer son pétrole à gaz? «Dans l’argot des filles, allumer l’imagination du client, l’exciter». «Aller aux petites bottines? «Expression provinciale pour aller au bordel».  Dans son Petit dictionnaire de la Prostitution, Agnès Pierron collecte de façon assez jouissive les mots longtemps employés par les barboteuses («prostituée au plus bas de l’échelle du métier») et («par ordre croissant» sur l’échelle) les raccrocheuses, boucaneuses, et raccrochantes.

Prostitution littéraire

Elle y prend un malin plaisir, Agnès Pierron, à rassembler les expressions grivoises des filles de joie, après un Dictionnaire des mots du sexe l’an dernier et un Dictionnaire des expressions courantes d’origine érotique en avril. Dans ce nouveau livre, l'auteur, docteur ès lettres, comédienne et dramaturge, explique que le «vocabulaire qui est consacré à la prostitution est d’autant plus riche que la littérature s’est emparée du sujet, la magnifiant ou la transformant en amusant folklore. Les maisons closes furent le rendez-vous des artistes comme des politiciens».

Et Agnès Pierron ne nous enlève pas le plaisir d’exemples littéraires. Comme ces vers, dès l’exergue : «Je veux m’abstraire vers vos cuisses et vos fesses/ Putains, du seul vrai Dieu seules prêtresses vraies, Beautés mûres ou non, novices ou professes, O ne vivre qu’en vos fentes et vos raies!» Verlaine. Hé oui.

Le langage, transformé par l’époque comme il le transforme, est dans la prostitution comme pour le reste, reflet des évolutions. «Comme de nombreuses prostituées, aujourd’hui, sont étrangères, elles n’offrent plus – et ne s’offrent plus – le luxe du langage». C’est un nouveau langage riche d’apports de partout qui s’invente.

A retenir pour la route :

«Etoile filante: une occasionnelle, une fille qui dispose d’un revenu, mais se fait des petits pourboires pour mettre du beurre dans les épinards. Elle se fait une petite gratte, un petit dimanche. Elle file comme une étoile (elle ne fait pas le pied de grue dans la rue). (…) »

«Glisser sous le paillasson : pour une prostituée, devenir lesbienne. Le paillasson renvoie au tablier à sapeur, à la touffe, au cresson, au gazon, à la pelouse, à la moquette, à la fourrure. (…)»

«Faire pâte à crêpes : masturber un client à fond, en roulant, énergiquement, les deux mains. A sa demande et jusqu’au bout».

«Payer des jetons de mate (se): assister à des débats érotiques à travers une glace sans tain. C’est au 31, cité d’Antin que Louis-Ferdinand Céline venait assister aux ébats de son amie Elisabeth Craig, celle à qui il a dédié Le Voyage au bout de la nuit. (…)»

Escaladeuses de braguettes: Petit dictionnaire de la prostitution, Agnès Pierron (Balland)