La «Doublevision» d'une visionnaire

©2006 20 minutes

— 

Carolyn Carlson imagine un nouveau solo, l'exercice où elle excelle. De Density 21,5 (1973) au cultissime Blue Lady (1984), les solos de la danseuse et chorégraphe américaine auront marqué l'histoire de la danse. Voire, peut-être, l'histoire de l'art tout court. Signe des temps, Doublevision est créé en collaboration avec le très moderne collectif Electronic Shadow. Celle qui fût la prêtresse visionnaire de la danse moderne a beau diriger aujourd'hui une institution, le Ballet du Nord, elle reste à l'écoute de ce que fait la danse contemporaine quand elle s'hybride avec les formes les plus modernes de traitement de l'image et du son. Ph.V.

Ce soir et demain

à Roubaix (la Condition Publique),

le 19-5 à Besançon, les 10 et 11-6

à Paris (la Cartoucherie).

Isolés par un muret de 70 cm de large et de 13 cm de haut, les bus ont cm de haut, les bus ont augmenuIsolés par un muret