faites pas la tête, musclez-la

Facelooking

Stéphane Leblanc

— 

A raison de cinq minutes matin et soir, la méthode de gymnastique faciale promet des progrès visibles en cinq jours.
A raison de cinq minutes matin et soir, la méthode de gymnastique faciale promet des progrès visibles en cinq jours. — dr

C'est la rentrée et vos yeux paraissent déjà cernés ? Lâchez vos valises et sortez le double menton killer ! Le Facelooking est là pour vous aider à vous défroisser l'œil, atténuer les effets de l'âge et de la fatigue. Le Facelooking ? Une méthode de gymnastique faciale pour tonifier les muscles du visage. Eh oui, une tête bien faite, du moins joliment troussée, se doit d'être en béton armé. Le principe est simple : « Il faut faire remonter les chairs qui ont tendance à devenir flasques et à tomber au fil des années », explique Anne-Laure Labourel. La méthode de cette spécialiste ès rides et ridules âgée de 30 ans est disponible sur son site, Facelooking.com, en VOD, en DVD et sur le service de coaching en ligne de la Freebox. Pour cinq minutes d'exercices, matin et soir, elle promet « des progrès visibles dès le cinquième jour… » Eh bien, on va voir. « Vous devez prendre conscience de vos muscles pour les faire travailler en antagonisme, ce qui n'est pas évident car ils sont tout petits », prévient Anne-Laure, venue m'expliquer comment faire travailler mes pommettes.

Souriez, sans montrer les dents
« Concentrez-vous », conseille-t-elle. C'est là qu'on se rend compte qu'ils ne sont pas tout petits, ces muscles, mais indécelables. Ou pas revenus de vacances. En fait, ils se la coulent douce depuis longtemps. « Ouvrez la bouche et tirez, avec les lèvres à l'intérieur plaquées sur les dents. Vous sentez comme ça chauffe ? » Au bout de trente secondes, ça tire un peu en effet. « Maintenez la contraction, levez les yeux et basculez doucement la tête en arrière… Non, non, ne froncez pas les sourcils ! » Au risque de faire figure de cancre, je m'accroche en plongeant mon regard dans les néons de la salle de rédaction. « Ne riez pas, souriez si vous voulez, mais sans montrer les dents. » Quand on sourit, dix-sept muscles entrent en jeu, pas forcément les bons pour cet exercice de précision. Ces cinq minutes de démonstration ne suffiront pas pour effacer mes deux-trois rides d'expression. Mais je finirai l'exercice à la maison. Sans rire, ni froncer les sourcils, pour ne pas perdre dans le haut du front la jeunesse que j'aurai retrouvée dans le menton.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.