Ça roule pour Willard Grant Conspiracy

©2006 20 minutes

— 

Le rock hanté, c'est la spécialité de Willard Grant Conspiracy. Et pour Let it Roll, son sixième album, le groupe américain se surpasse. On est d'abord saisi par le timbre de Robert Fisher, chanteur à la barbe d'homme des bois. Tour à tour grave et brûlante à la Johnny Cash, sinistrement séduisante façon Nick Cave ou rauque et menaçante comme celle d'un messager de l'Apocalypse, sa voix domine le disque, charme ou glace le sang. Elle se met au service de chansons fortes et intemporelles qui navigent entre blues, rock et country roots. Et si Let it Roll est habité d'une formidable énergie, il le doit à ses conditions d'enregistrement : lors d'un break en tournée, Willard Grant Conspiracy s'est enfermé dans un studio en Slovénie pour y jouer live... pendant une semaine, sans pause.

I. Ch.